Poésie

Nous irons sur les sentiers roses
Où sous un ciel clair et bleu
Je t'offrirai mes baisers pieux
Là où mes regards se posent

Nous parcourrons les prairies chaudes
Où courent des joyeux ruisseaux
Je serai ton ombre, ton puceau
S'abreuvant de ta vallée éclose

Nous escaladerons les montagnes blanches
Où nichent des aigles majestueux
Je deviendrai tes ailes, ton impétueux
T'emmenant vers les sensations franches

Trône

Soumis par Hayan Sidaoui le lun 15/01/2018 - 09:58

C'est un haut trône en fer
Sur un large bloc de granit
Couvert de débris mais fier
D'enfanter des héros et des pépites

À ses pieds se morfondent les envieux
Se noyant dans les regrets et leurs mites
Qui rongent leurs besognes et leurs dieux
Succombant devant le souffle des âmes bénites

L'horizon

Soumis par Hayan Sidaoui le mer 10/01/2018 - 00:35

Je l'aperçois au loin, la ligne
Où valsent les deux rondes
Celle où se rejoignent les signes
Du ciel et de ce bas monde

Tantôt levant tantôt plongeant
L'astre à la lumière brûlante
Tantôt présent tantôt absent
L'argenté à la lumière tamisante

Quelques fois elle fuit, "l'horizontale"
Se cachant des ires célestes
Puis réapparaît dévoilant la magistrale,
La vérité que certains détestent

La couleur pourpre

Soumis par Hayan Sidaoui le dim 07/01/2018 - 01:14

Perfides soupirs annonçant la tempête
Que précédent les gestes fourbes
Qui éffleurent les contours courbes
Mirage insaisissable toujours en fête

Fête déchaînée des sens
Qui chantent puis qui dansent
Rituel précieux des croyants
Qui n'ont pour dieu que le plaisir chatoyant

Chatoyant devient l'esprit
Celui qui entrevoie le paradis
Un moment, le ciel s'ouvre
Puis apparaît la couleur pourpre

D'hier à demain

Soumis par Hayan Sidaoui le lun 01/01/2018 - 19:25

Finalement c'est un soir comme un autre
On aime ou pas, on savoure ou pas
Le lendemain sera tout autre
Comme les jours qui coulent au pas

Des jours et nuits accompagnant le temps
Comme ces rivières qui coulent sereines
Sur leurs rives laissent le limon d'un an
Qui en rien consolent les prétendues vaines

Nous veillissons ensemble dans ce monde
Différents, ennemis, amis ou complices
Nous allons ensemble vers l'autre monde
Glorifiés, oubliés ou simplement porteurs de malice

Pétales

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 28/12/2017 - 21:57

Le sais-tu l'élue des jardins
Que mon cœur se remplit d'ennui
Submergé par l'attente et le chagrin
Loin de ton corps et de ses envies

Offre ton volatile et doux parfum
À l'impatient et l'errant que je suis
Je t'offrirai mon âme qui soudain
Désire tes lèvres, tes seins et la survie

Sous un ciel aux étoiles qui fuient
L'éclat de ton visage qui chaque matin
Illumine mon élan et mon esprit
Tel un soleil éclairant le chemin

Envol

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 21/12/2017 - 22:25

Nous irons sur les sentiers roses
Où sous un ciel clair et bleu
Je t'offrirai mes baisers pieux
Là où mes regards se posent

Nous parcourrons les prairies chaudes
Où courent des joyeux ruisseaux
Je serai ton ombre, ton puceau
S'abreuvant de ta vallée éclose

Nous escaladerons les montagnes blanches
Où nichent des aigles majestueux
Je deviendrai tes ailes, ton impétueux
T'emmenant vers les sensations franches

Libération

Soumis par Hayan Sidaoui le lun 18/12/2017 - 22:30

La forêt hurle
Menaçante
Les rossignols attentifs
Se taisent
Chants inauguraux muets
Les arbres grondent
Flore imposante
Faune sur le qui-vive
Sans voix

La lumière tarde
Traîne
Sur le chemin sinueux
Chemin demeure sombre
Les proies disparaissent
Les prédateurs se cachent
Les yeux clairs se referment
Le bleu disparaît

Jalousie

Soumis par Hayan Sidaoui le sam 16/12/2017 - 19:15

Jaloux je suis du matin
De la rosée caressant les pétales
De la fleur sentant le jasmin
Qui éclaire de sa beauté les dédales

Jaloux je suis du jour
De la brise caressant les rayons
S’évaporent les derniers vautours
Balayant les derniers haillons

Jaloux je suis du soleil
Qui l’embrasse au levant
Qui s’éteint devant la merveille
Puis l’enlace au couchant

Jaloux je suis de la nuit
Des étoiles qui scintillent
Les ombres timides fuient
Le visage cristallin qui pétille

Sensation

Soumis par Hayan Sidaoui le sam 09/12/2017 - 22:37

Sous les rayons qui se jouent
Des sensations claires et étourdies
Quelques esprits vagues et mous
Se perdent et le soleil oublient

N’est pas jouisseur qui veut
Sous le ciel lumineux des impies
L’âme légère accoure et meut
vers les rivières et les vertes prairies

Sur les bords d’un petit ruisseau
Qui murmure telle une mandoline
Se pose un heureux oiseau
Dégustant les notes cristallines

Mains avides

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 07/12/2017 - 21:43

Acoustique changeante
Les échos partent loin
Loin des rives familières
L'horizon infini devient horizons
On migre volontiers oubliant le moribond voyage
Les sons partent au loin emportant leurs fades odeurs
Revient alors l'imagination chercheuse
Commodité anesthésiante
Frêle, bonne
Loin des persistantes silhouettes
Silhouettes de potence
Ingrates, verticales, glaciales, statiques