Poésie

Nous irons sur les sentiers roses
Où sous un ciel clair et bleu
Je t'offrirai mes baisers pieux
Là où mes regards se posent

Nous parcourrons les prairies chaudes
Où courent des joyeux ruisseaux
Je serai ton ombre, ton puceau
S'abreuvant de ta vallée éclose

Nous escaladerons les montagnes blanches
Où nichent des aigles majestueux
Je deviendrai tes ailes, ton impétueux
T'emmenant vers les sensations franches

Le ciel des amants

Soumis par Hayan Sidaoui le sam 03/11/2018 - 22:05

Au clair de quelle lune
Allons-nous nous réchauffer
À l'ombre de quelle dune
Allons-nous nous reposer

À la lumière des étoiles
Nous accostons sur une rive
Nous tissons notre toile
Oubliant les flots de la dérive

Bonjour au sourire radieux
Exhaussant nos vœux chancelants
Bonjour aux regards des yeux
Galvanisant les incessants élans

Ainsi galopent les épopées
Avec les impétueux vents
Ainsi vont et viennent les mélopées
Qui bercent le ciel des amants

Errances sans regrets

Soumis par Hayan Sidaoui le mar 04/12/2018 - 22:33

« Que croyez-vous mon cher ami ?
Que les roses sont immortelles ?
Que l'amour est éternel et infini ?
Il fane et finit par perdre ses pétales

Vous me rappelez mes promesses
Tel un gamin croyant aux miracles
Découvrez-donc les lueurs enchanteresses
Qui élisent le mensonge comme oracle

Je vous plains l'adepte du beau
Dont les êtres en sont dépourvus
Vous voulez grimper tout la haut
Croyant échapper au saugrenu ? »

Pollen

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 29/11/2018 - 23:41

Muse aux pointes dures
Titillant ma raide plume
J'embrasse et je triture
Le marteau et l'enclume

Fleur grasse de ses parfums
Aux pétales joyeux et libres
Peu importe le cœur défunt
Si pour toi l'encre vibre

Je ne sens plus la chair
Tel le pollen je m'envole
Vers le nectar cher
Loin du soleil d'automne

Ainsi, puissant roi je deviens
Vêtu de quelque splendeurs
Ainsi, je vais et je viens
Au rythme de tes clameurs

À la ronde

Soumis par Hayan Sidaoui le dim 25/11/2018 - 19:30

Le sourire et les yeux si hauts
Dans mon ciel qui ronronne
Quelques orages qui détonnent
Puis le soleil revient plus beau

Comme la nature qui déroute
Par ses surprises soudaines
Voilant les vallons et les plaines
La lumière se perd en route

Mais les vrais chemins de l'amour
Éclairés par la nuit qui se dénude
Où les âmes pures et prudes
Mènent à la délivrance chaque jour

Ainsi je me soumets heureux
À tes regards en rafale
À ton sourire automnal
Coloré par nos désirs de feu

Mon âme folle

Soumis par Hayan Sidaoui le dim 18/11/2018 - 21:12

Les arbres tremblent au loin
Le vent court dans la nuit
Le ciel délivre ses eaux
Colère froide qui gronde là-haut

Et pourtant je fonds comme le fer
Qui des flammes se joue fier
Du froid je m'en moque et m'amuse
Car j'attends l'aurore de la muse

À ses aller-retours je suis soumis
Saveurs et attentes de jour en nuit
De chaque baiser j'en fais un oracle
Mon cœur jouissant de son spectacle

Transe

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 15/11/2018 - 20:52

Femme au sourire comme auréole
Princesse guettant de sa tour
Le répondant d'une prière, d'une parole
Pour livrer sa grâce à l'amour

Ton regard distillant quelques perles
Qui frappent mon cœur en attente
Telle une pluie qui arrose l'herbe
Nourrissant mon âme haletante

Ton frais visage triomphant
Se colle à mon esprit tel un insigne
M'élevant au plus haut rang
Où les étoiles conjuguent les signes

Levant

Soumis par Hayan Sidaoui le ven 21/09/2018 - 22:28

Terre lumineuse de ses parfums
Terre aux multiples lumières
Terre qui m'a vu naître fier
Malgré mon exil lointain

J'ai tant joué avec tes collines
Baigné dans tes sources limpides
Devenu homme de toi avide
Tu m'as nourri de tes brises félines

J'attends le vent de ton souffle
Ce vent amoureux et voyageur
Ce souffle de mon cœur porteur
Pour me sortir du sombre gouffre

Frissons pourpres

Soumis par Hayan Sidaoui le mer 19/09/2018 - 22:40

Des chanteurs de poèmes
Et les douces joyeuses
Écoutent rêveuses
À l'ombre des chrysanthèmes

La main glisse et se meut
Sur la peau de soie
L'esprit se perd et se noie
Avec le tourbillon des yeux

La brise, les corps couvre
Annonçant l'infini extase
Les pétales découvrent le vase
Je savoure les frissons pourpres

Festin

Soumis par Hayan Sidaoui le lun 27/08/2018 - 20:32

J'aime te gravir avec les regards
Escalader les lisses dunes
Descendre sans prendre garde
Jusqu'au vallon où se perd la lune

J'aime goûter aux multiples saveurs
Me promenant sur les versants
Où les prairies entourent la fleur
Ouvrant ses pétales enivrants

J'aime m'abandonner aux pensées
Qui m'emmènent aux confins
De l'univers où vit la fée
Hier femme, devenue festin sans fin

Cueillette d'été

Soumis par Hayan Sidaoui le lun 23/07/2018 - 20:51

En été errent les coquins et coquines
Apparaissent les subtils hameçons
Sur les chemins couverts d'églantines
On se nourrit de petits poissons

Quelques fois on croise un oranger
De son ombre on fait un lit
Pour revenir avant le coucher
Chasser les roses et les lys

Seul au milieu du chahut, ainsi
Je continue à rêver sans fin
Peut-être qu'elle viendra aussi
Me cueillir puis dormir avec ses seins