Nouvelles du front

  • Rameau d'olivier ou branche pourrie

    Soumis par Hayan Sidaoui le mer 31/01/2018 - 19:52

    Le rameau d'olivier s'avère être une branche pourrie pour les hordes ottomanes qui ont bêtement et précipitamment envahi le nord de la Syrie avec deux objectifs:

    1- soulager l'organisation terroriste d'Al-Nosra (Al-Qaeda au Levant) très mal en point dans le triangle composé du sud de la province d'Idlib, de l'ouest de celle d'Alep et du Nord de celle de Hama où ils ont perdu en moins d'un mois plus de 300 villages et localités, plus de 80 blindés de toutes sortes et plus de 900 terroristes et autant de blessés sans compter les prisonniers et les fuyards vers la Turquie mère.

    2- Réaliser le vieux rêve d'Erdogan, commun à l'OTAN et à Israel, établir un "Kurdistan" au nord de la Syrie et de l'Irak et enterrer le projet du "Kurdistan" turc auquel tiennent le PKK irakien et son équivalent syrien l'YPG.- et que le PDK irakien et ses ramifications en Syrie et au Liban ont abandonné depuis longtemps.

    Le premier objectif non seulement n'est pas atteint mais a eu un effet contraire dans la mesure où l'AAS et le Hezbollah ont accentué leur progression vers Idlib qui se trouve désormais à une quarantaine de kilomètres (30 à 37 km selon les sources) de leurs fusils tout en accélérant les opérations coup de poing aux portes de la ville.
    Parallèlement la pression s'est intensifiée sur les deux dernières villes "barricades" des terroristes otanusiens avant Idlib: Sarakeb et Ma'arat Al-Ne'eman.
    Cet effort militaire dans ce "triangle" encore tenu par les terroristes a instauré de facto un cessez-le-feu plus ou moins tenu à Ghoutta Est où il y a une semaine l'AAS a effectué une percée significative sur le front de Douma et aussi vers le centre-ville d'Harasta plus à l'ouest.

    Le deuxième objectif est aussi un échec total, voire une catastrophe pour les hordes ottomanes qui pour la première fois depuis le début de la pseudo-révolution syrienne, ont été obligés de mettre la main à la pâte alors que jusqu'à présent ils se contentaient d'un appui logistique et politique aux terroristes où s'opposaient à l'AAS par milices interposées, créées pour l'occasion de toute pièces, avec des mercenaires importés de plusieurs pays.

    L'agression turque contre la Syrie s'est faite sur 5 axes par le nord et le nord-est d'Alep où elle a rencontré une vive opposition de la part des kurdes de l'YPG. Selon diverses sources militaires 100 à plus 400 soldats turcs auraient été tués en une semaine et une cinquantaine de chars, blindés et camions détruits en plus d'un bombardier-chasseur F-16 abattu. L'OSDH, Proche d'Al-Nosra et de la Turquie reconnaît 82 soldats turcs tués en plus d'un certain nombre de blessés.

    Les turcs ont surpris hier en avançant sur un sixième axe partant de la zone tenue par Al-Nosra au nord d'idlib pour arriver à quelques kilomètres au sud de la ville d'Alep. Les canons et les avions de l'AAS y ont riposté détruisant la majeure partie du convoi composé d'une trentaine de chars et une soixantaine de blindés et camions, ce qui les a obligés à reculer de plus de 20 km.

    De même au nord d'Afrine les colonnes turques ont dû remonter jusqu'à la frontière suite à une contre offensive de l'YPG avec le soutien logistique de l'AAS.

    Seule "réussite" de cette agression turque est l'acharnement de leurs bombardiers et canons sur la ville d'Afrine et des villages alentours massacrant plus de 300 civils en une semaine dont des dizaines d'enfants, bombardements qui œuvrent soigneusement à détruire les logements et les infrastructures de la ville d’Afrine.

    Il est désormais clair que l'entreprise criminelle d'Erdogan au nord de la Syrie n'a pour objectif immédiat qu’éliminer, à défaut affaiblir, les kurdes syriens opposés à la partition de la Syrie au détriment des kurdes indépendantistes dont la plupart sont venus de Mossoul en Irak ce qui explique les escarmouches plus ou moins sérieuses entre les deux mouvances kurdes dans Afrine même et autour d'Afrine.

    Pour finir je rappelle que les 3 pays qui ont nettement condamné l'agression ottomane sans la moindre ambiguïté sont : la Russie, la Chine et l'Iran en plus bien sûr de la Syrie.

    Contrairement à ce que martèle la propagande occidentale les USA et l'OTAN tout comme Israel soutiennent sans réserve l'agression turque et en réalité soutiennent aussi les kurdes indépendantistes dont il n'étonne plus personne de les voir se battre aux côtés des turcs et d'Al-Nosra ou ce qui reste de l'ALS (l'ALS chère à l'OSDH ayant récupéré les survivants de daesh déjà défaits).
    Dans le même registre la déclaration de Le Drian contre les combattants de l'YPG est en réalité un soutien inconditionnel aux kurdes indépendantistes et à l'agression ottomane.

    Je prévois à terme et dans un avenir proche, en accord avec bon nombre d’observateurs levantins, qu'une débandade de l'armée d'Erdogan au nord de la Syrie faisant ainsi perdre à la coalition otanuso-israélienne leur dernier atout sur le sol syrien et aussi le début d'un chaos en Turquie dont les prémices voient déjà le jour avec les arrestations massives des turcs opposés à l'opération illégale de leur armée au nord de la Syrie. L'enjeu majeur de cette nouvelle bataille en Syrie étant le contrôle de sa frontière nord dont le contrôle par l'AAS et l'YPG sonnera le glas de toute influence turque et donc occidentale en Syrie et dont l'effet secondaire serait le retrait total des soldats américains illégalement présents sur le sol syrien.

    Je termine en saluant la manière dont Poutine et Assad ont géré le dossier kurde avec une diplomatie qui atteint l'excellence et où celle de l'Occident se distingue par son incompétence et son aveuglement si bien représentés par Le Drian.

    Gloire à nos martyrs

    Le monde bascule à l’est

    À mort Israel et l’Occident sionisé

    Vive Assad, Vive Nasrallah

    Vive le Levant libre et hourra aux vaillants levantins.

  • Nouvelles du front - Dernière ligne droite

    Soumis par Hayan Sidaoui le mar 17/10/2017 - 19:15

    L'Observation de l'évolution militaire en Syrie est un vrai régal pour les levantins depuis plusieurs semaines avec la libération de Rakka comme point d'orgue.

    Les bégaiements des politiques et journalistes français sont un plaisir sans égal pour nos yeux et nos oreilles. L'EI présenté pendant des années par ces mêmes bègues d'un jour comme imbattables vient de s’effondrer sous les coups de boutoir des vaillants levantins, depuis la libération d'Alep pas un seul faux pas de nos vaillants combattants dirigés par deux chefs d'exception Assad et Nasrallah. Les fiefs de l'EI, donc de l'OTAN sioniste, sont tombés l'un après l'autre : Palmyre, banlieues de Damas, la vallée de Barada, plusieurs villes importantes dans les provinces emblématiques d'Homos et d'Hama, Deraa et Sweyda au sud, le Golan verrouillé face à l'armée de l'entité israélienne, Deir Ezzor désencerclée et une bonne partie de la zone occupée par les terroristes de l'OTAN libérée sans oublier la base américaine d'Al-Tanef arrachée par l'AAS aux GI's ce qui a été un fait militaire stratégique pour les villes libérées par la suite, je rajoute la débandade des terroristes des gouvernements occidentaux en Irak avec la libération magistrale de Mossoul ou encore l’éradication de ces mêmes terroristes à la frontière libano-syrienne sur les hauteurs d'Ersal.

    Outre Rakka, la libération hier de la ville de Mayadine considérée par les généraux de l'OTAN conseillers des terroristes comme plus importante stratégiquement que Rakka ou même Idlib car sa libération sonne le glas de la présence commune occidentale et des terroristes dans tout l'Est syrien et accélère la libération totale des deux villes : Deir Ezzor et d'Abou Kamal cette dernière étant un fief commun de DAESH et des kurdes sionisés du PDK venus d'Irak.

    Ces bègues franchouillards qui sortent des sons indéchiffrables où l'apparence qui se veut satisfaite de la libération de Rakka peine à dissimuler une déception incommensurable et une tristesse inconsolable.
    Ils ont beau balbutier du bout des lèvres que la coalition otanusienne a libéré Rakka tout en sachant pertinemment qu'il n'en est rien.
    Tout d'abord les opérations commandos de l'AAS et du Hezbollah au sein même de la ville ces dernières semaines, que l’état-major de l’armée russe a qualifié leur planification et leur exécution d’exceptionnels, ont ébranlé les terroristes et leurs conseillers occidentaux tout en leur assénant un coup fatal à leur moral ce qui a permis aux forces de l'YPG (Kurdes loyalistes et tribus syriennes) de libérer la ville sous les bombardements de l'OTAN qui visait systématiquement les civils, les hôpitaux et les écoles où s'entassaient les habitants qui avaient perdu leurs maisons.

    Les YPG, que BFM tv qualifie de milices  peu démocratiques, ont opéré avec une totale coordination avec l'état-major de l'armée syrienne grâce à leur QG commun mis sur pied au mois d'août dernier.

    Ce sont donc des levantins, patriotes, libres, courageux et dignes qui ont libéré Rakka comme ils ont déjà libéré près de 90 % du territoire syrien où Assad en est le maître absolu et qui a déclaré il y a trois jours : "je ne quitterai jamais le pouvoir comme le souhaite l'écrasante majorité des syriens, je suis en pleine forme et infatigable et je ne cesserai le combat qu'en libérant le dernier cm² du territoire syrien".

    Ceux qui rêvent d'un état kurde en Syrie, un Israël du nord, sont désormais réduits à bégayer car c'est simplement impossible, mieux, pire pour eux, l'armée irakienne, et c'est une première, vient de mener une bataille directe contre les kurdes du PDK en Irak reprenant les champs pétroliers autour de Kirkouk infligeant au PDK des pertes sans précédent et privant par la même occasion l’OTAN et Israël de l’un des champs pétroliers des plus productifs du Proche-Orient.

    En outre, dimanche dernier l'armée de l'entité sioniste/talmudique dans une tentative d'intimidation et pour rassurer son opinion publique, en vain, a cherché à bombarder le Hezbollah et l'AAS sur la frontière syro-libanaise sans succès, la DCA levantine obligeant les avions frappés de l'étoile de David à rebrousser chemin tout en en touchant de plein fouet l'un d'eux.
    De même deux drones un américain et un israélien ont été abattus et récupérés par l'AAS sur le sol syrien.

    Pour revenir à nos bègues franchouillards qui ne savent pas quoi faire des centaines des terroristes français pris au piège en Syrie je les cite : "la France est un état de droit (!) Et il est hors de question d'éliminer ses citoyens français mais de les rapatrier si possible" !

    Voulez-vous un dessin ?

    Gloire à nos martyrs

    Mort à Israël et à l'Occident sionisé

    Vive le Levant libre et hourra aux vaillants levantins

  • Tel Aafar se libère

    Soumis par Hayan Sidaoui le sam 26/08/2017 - 08:08

    Au quatrième jour de l'offensive conjointe de l'armée irakienne et des forces populaires la ville de tel Aafar, dernière ville irakienne encore tenue par les terroristes de l'OTAN, est libérée à 70% (50% hier), libération totale prévue dans les 2-3 jours à venir.

    La libération totale de Tel Aafar permettra aux irakiens d'arriver à la frontière syrienne par le nord après l'avoir atteint par l'est il y a un mois environ. Cette évolution militaire coupera définitivement les bases américaines illégales au nord de la Syrie (au près de Rakka et de Hassaké notamment) de l'Irak.

    Gloire à nos martyrs

    Photo : en vert les forces irakiennes, en gris DAESH et leur encadrement occidental.

  • les nouvelles du front

    Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 24/08/2017 - 19:51

    Les jours continuent et se ressemblent au Levant, en Syrie comme au Liban et en Irak où les combattants de la dignité et de la liberté enchaînent les victoires en écrasant sur leurs passages des centaines de terroristes de l’OTAN sous les enseignes de DAESH et d’Al-Nosra.

    Avant hier une deuxième poche terroriste fut encerclée au nord-est de la province de Homos suite à la libération de la petite ville stratégique de Taybé par les troupes l’AAS et ses alliés qui sont remontés d’Al-Sukhna libérée la semaine dernière et par la même occasion leur jonction avec les brigades descendant du sud de la province de Rakka coupant ainsi toute possibilité de ravitaillement aux terroristes otanusiens par l’ouest et le sud de la province de Deir Ezzor.
    Ce matin une tentative d’offensive des terroristes pour casser l’étau des levantins a totalement échoué ce qui a permis à l’AAS et ses alliés de mener une contre attaque réduisant la poche encerclée à moins de 2000 km2 dans une région semi-désertique.

    L’AAS annonce avoir tué plus de 600 terroristes lors des derniers 24h et avoir libéré plus de 3500 km2 en moins d’une semaine au nord-est de la province de Homos dans une zone coincée entre Palmyre, Al-Sukhna et Deir Ezzor..

    Le ministère de la défense russe annonce que l’AAS et le Hezbollah ont libéré lors des quatre derniers mois plus de 60 000 km2 sur les 90 000 km2 du grand est syrien semi-désertique (Badiya) qui s’étend de la Jordanie jusqu’à la turquie le long de la frontière irakienne soit la moitié de la superficie totale de la Syrie. Seuls 15 000 km2 de la Badina sont encore détenus par l’OTAN, ses terroristes et ses valets kurdes du PDK.

    Les opérations de nettoyage des sommets nord-est de l’Anti-Liban dont la crête fait office de frontière entre le Liban et la Syrie entrent dans leur cinquième jour.

    Sur les 150 km2 occupés par les terroristes à cheval entre le Liban et la Syrie plus 40 km2 ont été libérés côté syrien et plus de 30 km2 côté libanais suite à des combats violents parfois à plus de 2400 mètres d’altitude dans une région très escarpée, difficile d’accès et inhabitée.
    Plus de 300 terroristes ont été tués ou blessés et plus de 200 autres se sont rendus soit à l’AAS soit à l’armée libanaise soit au Hezbollah qui mènent conjointement ces opérations.
    Le nettoyage total de cette zone frontalière est prévu pour les prochaines 24-48h.

    En Irak, la dernière ville encore tenue par le terrorisme international de l’Occident, après la libération de leur ex-fief de Mossoul, est sur le point d’être libérée, hier les forces irakiennes sont entrées en force dans la ville de Tal Aafar libérant jusqu’à cet instant presque la moitié de la vile (voir photo, en vert les forces irakiennes et en noir Daesh).

  • le début de la fin

    Soumis par Hayan Sidaoui le lun 21/08/2017 - 23:02

    Le ministère de la défense russe annonce que l'AAS va entamer dans les prochains jours l’assaut final vers Deir Ezzor dont la plupart de ses quartiers tenus par l'AAS sont encerclés par les terroristes israelo-otanusiens depuis cinq ans.

    Le communiqué précise que l'AAS mènera l'assaut simultanément sur trois axes : sud, ouest et nord-est tout en prévoyant des combats directs avec les forces US présentes dans la zone ce qui constitue une première.

    Toutefois le communiqué prévoit aussi une victoire de l'AAS à Deir Ezzor avant deux semaines dans une bataille qui scellera la fin de DAESH en Syrie.

    Gloire à nos martyrs

    Mort à Israel et l'Occident sionisé

    Vive le Levant libre et hourra aux vaillants levantins

  • Les combattants de la dignité

    Soumis par Hayan Sidaoui le dim 20/08/2017 - 13:19

    Les combattants du Hezbollah brandissent les drapeaux libanais et espagnol, en solidarité avec les victimes du terrorisme occidental à Barcelone et ce sur le lieu de leur dernière victoire écrasante hier, sur les hauteurs de l'Anti-Liban à la frontière syrienne.

    D'autre part, le Hezbollah dans un communiqué, se pose comme garant de la sécurité des femmes et des enfants des terroristes défaits, ça tranche avec la sauvagerie de la coalition occidentale dont les bombardements ont tué plus de 130 civils à Rakka et à Deir Ezzor lors des quatre derniers jours, sans oublier les massacres qu'ils commettent au quotidien contre l'héroïque peuple yéménite !

    Vive le Levant libre et hourra aux vaillants levantins et aux héroïques yéménites !