Analyses

Le second effet de la débâcle

Soumis par Hayan Sidaoui le mar 27/11/2018 - 19:48

Nouvelles des fronts tous azimuths : militaires, diplomatiques, facebookiennes ... un vrai jeu de poupées russes ! Mon défunt père, communiste de la première heure au Liban, m'en a offert le premier jeu avec six poupées russes emboîtées, j'avais six ans, on ne grandit jamais assez !

On a poussé l'aigreur en France jusqu'à affirmer une alliance américano-russo-turquo-israélienne le tout avec la complicité d'Assad ! Rien que cela !

Force est de constater que le second effet de la débâcle est le délire en guise d'espoir aussi démesuré qu'irréaliste.

« Grand deal » et petit simulacre

Soumis par Hayan Sidaoui le dim 08/07/2018 - 18:48

J’avoue ne pas savoir comment entamer cet article.
J’ai tellement écrit et réécrit sur le sujet que je risque la répétition. La propagande par contre trouve toujours des nouvelles formules pour dire et redire la même chose, tout en donnant l’illusion d’amener du nouveau au « débat » géostratégique. Beaucoup se font piéger pensant détenir une nouvelle information ou une nouvelle donne !

Combien de fois ai-je répété depuis 2011 que nous sommes vainqueurs, que l’Occident est en déclin et que le Proche-Orient lui, sera très bientôt définitivement fermé ?

L’effet Kissinger touche à sa fin

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 28/06/2018 - 16:23

Ce vieux renard de la stratégie sioniste mondiale est bien conservé malgré son âge plus qu’avancé. Ce sont plutôt quelques-uns des nôtres, malgré leur relatif jeune âge, qui sont séniles avant l’heure !

 

Comment peut-on à ce point se tromper, après tout ce que nous avons subi par ce que Kissinger a froidement et cyniquement élaboré, depuis le début des années 70, au Proche Orient ?

 

Frontières naturelles retrouvées

Soumis par Hayan Sidaoui le dim 20/05/2018 - 16:12

Les Américains, conscients que la majeure partie des YPG-FDS est opposée à la partition de la Syrie, stoppent net toute aide militaire et financière à cette organisation kurde syrienne. Si quelques-uns des cadres du FDS continuent à affirmer leur allégeance à la coalition US, la majorité de sa base confirme son appartenance à une Syrie unie et indépendante, confirmation de ce que nous avons déjà pressentie l'été dernier.

La résistance a changé de camp

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 10/05/2018 - 20:48

Faut-il encore rappeler quelques certitudes concernant la guerre en Syrie alors que nous autres levantins nous le martelons depuis sept ans ? Faut-il encore donner écho à ceux qui disent nous soutenir, alors qu’il ne s’agit que d’une façade pour camoufler leur venin distillé au compte-gouttes pour nous user lentement mais sûrement, ou encore à d’autres en mal de célébrité et de reconnaissance, qui nous inondent de fausses analyses et faux présages, en étant persuadés qu’ils ont tout compris alors qu’il n’en est rien ?

Non la Syrie ne refuse rien à Israël

Soumis par Hayan Sidaoui le mar 08/05/2018 - 19:49

Je l’avais déjà dit : dans la petite guerre de l’information et de la contre information il est primordial de remettre certaines analyses très suivies à leur juste place.

La bonne foi, en la supposant réelle, n’empêche pas l’incompétence ou la maladresse, en prétendant savoir alors qu’il n’en est rien !

Le problème kurde - I

Soumis par Hayan Sidaoui le sam 27/01/2018 - 18:16

Le problème Kurde - (Première partie)

1- Origines

Avant de devenir au vingtième siècle un problème politique épineux, il convient de signaler avant de commencer mon analyse que les origines des kurdes sont d’abord un mystère non résolu.
Plusieurs théories ont été avancées à leur sujet sans qu’aucune d’entre elles ne soit démontrée de manière scientifique ou archéologique.

La grimace du chacal

Soumis par Hayan Sidaoui le ven 26/01/2018 - 17:00

Les faits et succès militaires de l'AAS et du Hezbollah soutenus par la Russie et l'Iran se succèdent inexorablement depuis la libération d'Alep jusqu'à arriver à une éclatante victoire finale historique qui changera non seulement la face du Proche Orient mais aussi du monde, un monde dont l'épicentre bascule à l'Est et où la Russie et ses alliés auront un quasi-monopole des réserves énergétiques du Proche et Moyen Orient via une diplomatie dominante et plus efficiente que jamais .