Poésie

Nous irons sur les sentiers roses
Où sous un ciel clair et bleu
Je t'offrirai mes baisers pieux
Là où mes regards se posent

Nous parcourrons les prairies chaudes
Où courent des joyeux ruisseaux
Je serai ton ombre, ton puceau
S'abreuvant de ta vallée éclose

Nous escaladerons les montagnes blanches
Où nichent des aigles majestueux
Je deviendrai tes ailes, ton impétueux
T'emmenant vers les sensations franches

Papillon

Soumis par Hayan Sidaoui le lun 19/03/2018 - 22:37

Les cheveux coulant sur sa poitrine
Les jambes nonchalemment croisées
Savourant ses pensées coquines
Mes yeux s'évadent vers des horizons égarés

Au royaume où les soirs voisins de la lune
Où les songes perdent le sommeil
Mes désirs réveillent les dunes
Sous les rayons de mes regards vermeil

Ses lèvres s'entrouvrent délicatement
Roulent les tambours de mon cœur
Annoncent la suite joyeusement
La suite attendue avec l'âme sœur

Miel

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 15/03/2018 - 23:34

Les perles filées dans ta bouche
Sur un écrin de rubis
Tel un éclair me touchent
Avec leur éclat qui luit

Les deux jades flamboyants
Gardés par tes paupières
Atteignent mes regards admirant
Leur lumière nourricière

Les monticules aux auréoles
Colorées comme les roses
Autour d'eux mon âme caracole
Et sur leurs sommets se pose

Ce diamant qui dans ta poitrine
Rayonne dans mon ciel
M'annonce des joies divines
Où je puiserai dans ton miel

Chimère

Soumis par Hayan Sidaoui le mer 07/03/2018 - 21:34

L’orage gronde sous mes paupières
Le déluge engloutit mes yeux
Je raconterai dans le chaumières
Les joies et les tristesses de mes aïeuls

Ce n’était qu’un court instant
Un moment furtif qui fuit
il était court ce moment
désormais le souvenir luit

On ne suit pas un maître
On s’y accroche obstinément
Il nous a fait joyeusement naître
Et dans son souvenir nous mourrons

Il était beau le printemps
Il est aussi beau l’hiver
Le premier ardemment pleure
Et le second n’est que chimère

les mains agiles

Soumis par Hayan Sidaoui le ven 02/03/2018 - 09:35

Le temps calme du matin calme
Volatiles impressions s'élèvent dans le ciel
Vent froid chassant les partants blâmes
Mes pupilles s'égarent depuis la veille

Ruissellent les souvenirs d'hier
Sur les branches nues qui baillent
Oubliant les sensations fières
Viendront les futures trouvailles

Entre les vents rafraîchissants
Les sens trouveront leur chemin
Vers les vapeurs tièdes et voilant
De l'oubli qui devient lendemain

Envol

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 01/03/2018 - 22:08

Par cet hiver enneigé, en attendant le printemps
Les cœurs grelotant, perdent leur feuillée
Tiennent le rugeux chemin, attendant le printemps
Se rappellent du vert un moment oublié

Les visages pâles, les corps en berne
Cheminent le long des rivières inertes et gelées
Remémorent les joies fleuries, malgré les cernes
Encadrant les yeux fatigués de toujours rêver

Regard nu

Soumis par Hayan Sidaoui le lun 26/02/2018 - 22:18

Regard nu, dans l'univers des baisers
Vif et brûlant comme le feu des caresses
Vers chauds, chantés par mon cœur braisé
Qu'allument tes pupilles enchanteresses

Regard savoureux aux arômes infatigables
Volupté, chaleur, ivresse, puis
la rosée
Versée par les ondulations adorables
D'un corps où on oublie de s'épuiser

Étourdi par la musique doucement rugissante
Féline, se jouant des étoiles éteintes et perdues
Cherchant sans se fatiguer ta lumière ruisselante
Je savoure le voyage dans ton regard nu

L'allée

Soumis par Hayan Sidaoui le dim 25/02/2018 - 22:26

Cette allée tranquille qu'empreinte notre amour
Où les marguerites et les jacinthes saluent les lucioles
De midi à minuit scintille un feu vivace pour toujours
Allumant nos désirs qui dansent et qui s'affolent

Cette allée tranquille au large et clair horizon
Loin du ciel sombre, incertain et sourcilleux
Qu'efface ta douce tendresse et mes oraisons
Oubliant les médisances des éternels envieux

France

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 22/02/2018 - 20:54

Toi l’immorale, qui rêve de quelques passions
Qui de sa vertu en joue et en fait une offrande
Collectionneuse de pauvres petites déceptions
Toi dont les caprices effrontés salissent ce monde

De tous tes courtisans, aux piètres avantages
Tu ne vois point que le minuscule plaisir grivois
Appréciant tenir quelques vits volages
Où l’obscénité devient pour toi une loi

Face au vent

Soumis par Hayan Sidaoui le sam 17/02/2018 - 08:54

L'arbre fier de ses ombres
Dessinant sur l'herbe fraîche
Les contours que je cherche
Qui sentent le doux ambre

Quelquefois le vent timide
Rougit de nos fiers élans
De ma musique et ton talent
Joyeux, remplissent le vide

Le ciel privé du spectacle
Que les branches voilent
Nous tissons notre belle toile
Priant dans le sacré oracle

Les saisons passent le chemin
Ton sourire intimidant le vent
Se succèdent quatre printemps
Accompagnant tous nos matins

À qui le mérite

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 15/02/2018 - 22:35

Chaque jour, semaine et mois
D'heure en heure, patiemment
Je guette ton parfum et tes sons
Ma flamme se consume lentement
Savourant la délicate prison

Je cherche l'infini chemin
Qui ne me mènera nulle part
Sinon vers le seul destin
T'aimer à chaque départ

J'aime mes allers et tes retours
J'aime tes yeux ouverts et fermés
J'oublie le compte à rebours
Allongeant la vie près de toi l'aimée