Poesie

Désir instinctif

Soumis par Hayan Sidaoui le lun 11/03/2019 - 20:50

S'offrant à moi comme une libation
Moi l'errant profane
Se dénudant de sa peau de femme
Il n'en restait que jubilation

Épi de blé se courbant devant le souffle
Du vent humide et furtif
Pour se redresser après les joutes
Comme se redresse le désir instinctif

Immortel esprit

Soumis par Hayan Sidaoui le ven 08/03/2019 - 21:15

Ce temps qui passe indifférent
Ne mesure pas que les jours
Il raconte l'attente de toujours
Et l'ennui qui lui est inhérent

Il vient à bout de toute patience
Où le juste enivrement est absent
Par orgueil et par déni latent
Il oublie l'empathie de la clémence

Ébloui je suis, par les postures bornées
Les acharnements battant la mesure
De la tourmente qu'impose la nature
Homme je suis qui malgré lui est né

Aube verte

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 07/03/2019 - 08:05

À l’aube verte s’étendent les champs
Et mes envies
L’esprit en verve le coeur languissant
Mes démons fuient
Les yeux inertes la fraîcheur admirant
Et le passé qui gît
Les abeilles chantent avec les bourgeons
Le présent qui luit

Le soleil couvre le ciel de ses rubans
Et mes amours
Les hirondelles folles de leurs allants
Chassent les détours
Les cerfs sautent d’un instant à un instant
Oublient le rebours
Le chêne fier comme un tout puissant
De ses calembours

Arche

Soumis par Hayan Sidaoui le lun 04/03/2019 - 19:57

Gîte ouvert aux quatre vents
Libère la lumière et les ombres
Gîte de l'instant qui se vante
Diffusant disparates ambres

Gîte accueillant, réconfortant, simple
Passent alors les envies humbles
Désirs pensés et pensées désirées, feintent
Le ruisseau coulant sous l'arc où l'arche trinque

Phœnix

Soumis par Hayan Sidaoui le dim 03/03/2019 - 21:44

Phœnix

Toujours embarassée dans la tourmente
Déraisonnée me faisant râler puis rugir
Fuyante et pâle, le cœur en fonte
Par mon souffle que ton feu fait rougir
Mais le ciel est toujours le même
Et le futur patient guette toujours
Les élans sereins de ceux qui s'aiment
Et les esprits purs comme le jour
Gloire et honneur aux cœurs braves
Portant leurs ondes sans détours
Jusqu'à ce que les sens s'embrasent
Et de leurs cendres renaît le sain amour

Blé

Soumis par Hayan Sidaoui le mer 27/02/2019 - 23:05

Mes mains ont saccagé tes trésors
Et ton cœur est captif du mien
Ai-je eu le malheur et le tort
D'être ce sauvage et puis rien ?

Toi qui me chevauchais comme le vent
Qui chevauche les épis de blé
Et dansaient tes cheveux longs
Comme dansent maintenant tes regrets

Et pourtant je te hais et tu me hais
Et nos dévotions ne sont plus rien
Notre devenir n'est plus que souhait
Tes vains regrets sont mon bien

Ange et pie

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 07/02/2019 - 05:11

Je l'ai bien entendu la pie
Battant de l'aile en riant là-bas
Elle ne le sait pas encore, tant pis
Que la mort régne ici-bas

Je l'ai bien vu la bavarde
Mépriser l'étendue et douce prairie
Picotant les roses à la hussarde
Se moquant des bourgeons fleuris

Je l'ai bien croisé cette agasse
À la robe noire et polie
Rencontrer un ange sagace
Puis fût emportée par la nuit

Nostalgie

Soumis par Hayan Sidaoui le mar 22/01/2019 - 19:20

Une douzaine de pèlerinages
Vers celle que j'aime
Venise la reine de mon voisinage
Où coulissent mes souvenirs frêles

Ce n'est point le temps qui plane
Dans son ciel immuable
Mais bien sa belle âme
Modelée par l'enchantement véritable

Avec ses pierres j'ai noué amitié
Dans ses canaux aux eaux moisies
Stagnent quelques inimités
Ses cimes fières j'ai choisi

Venise et mon éternel retour
M'arrache à la solitude
Meublé par le compte à rebours
Parmi les êtres et la mansuétude

Cycle

Soumis par Hayan Sidaoui le lun 21/01/2019 - 04:28

Haute et blanche est la montagne
Aux versants doux et lisses
Qui descendent jusqu'aux campagnes
Noyées par la verdure et ses délices

Ses cimes flirtant avec le bleu
Observent les vallées chanceuses
Où se promène un gave heureux
Raffraîchissant les fleurs joyeuses

Un berger au milieu de ses laines
Défie les ongulés haut perchés
Jouissant de la précieuse veine
Que les rapaces convoitent pour subsister

Défi

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 27/12/2018 - 22:08

C'est l'hiver, les arbres se dénudent
Sous le clair d'une demi-lune
Dans la pénombre deux dunes
Se dévoilent sous un ciel prude

Par le souffle de Vénus revenue
Les feuilles mortes s'arrosent
En jasmin se métamorphosent
Enveloppent la nature nue

Les regards deviennent floraison
Se couvrent de quelques tendresses
Touchantes, abondantes, enchanteresses
Le désir renaît tel un torrent