Pourquoi l’Occidentaliste ?

Soumis par Hayan Sidaoui le sam 19/08/2017 - 16:24

Il existe un qualificatif reconnu par la langue française : « Orientaliste ».

Alors que « Occidentaliste » n'existe même pas dans le dictionnaire ce qui est en soi assez révélateur ! L’Académie française ignore-t-elle ce vocable ou bien, est-ce juste un oubli ?

Ceci étant dit, un Orientaliste est à l'Origine un occidental qui visitait l'Orient, notamment le Levant, pour y découvrir la société, le patrimoine culturel et artistique et rapporter chez lui ce qu’ils avaient vu ou découvert.

Les Orientalistes avaient tous des personnalités différentes mais avec un point commun : retenir de l'Orient ce qu’il manquait (ou ce qui faisait défaut) à leur Occident pour faire avancer leur société, déjà en plein essor depuis la renaissance, et dont le siècle des lumières leur doit énormément.

Il y a une légion d'Orientalistes à savoir des centaines à avoir parcouru le Levant et le Proche-Orient inspirés par les voyages de Marco Polo à la Renaissance : des européens mais surtout des français qui au cours du XVIII ème, XIX ème et début XX ème siècle ainsi que certains pionniers avant eux.

Quelques-uns des plus célèbres : De Lamartine, Flaubert, Jean-Jacques Rousseau, plus près de nous le regretté Jacques Berque de l'académie française auteur à ce jour de la meilleure traduction du Coran en langue français ou encore des peintres comme Ingres, Delacroix, Decamps, Vernet etc.

Or de nos jours l'Orientalisme se limite à des agents de propagande et dont l'unique objet est de falsifier et de diffuser la propagande officielle de l'Occident sionisé, ils sont journalistes, analystes, éditorialistes parfois même des femmes et des hommes politiques, il y en a de plus ou moins illustres dont certains font, ou faisaient, partie de mon entourage ! J’en connais même parmi eux qui sont des plus acharnés défenseurs des casques blancs d’Al-Nosra en Syrie…

L'Occidentaliste, et je me félicite d'être le premier du nom, a donc double fonction, la première étant de retenir ce qu'il y a de bon en Occident , je vous avoue être quelque peu frustré en ce moment, tout comme mettre le doigt sur ce qu’il y a de mauvais et, aussi, vous faire parvenir, autant que faire se peut, qui nous sommes nous autres levantins et ce que nous sommes devenus aujourd'hui, quels sont nos combats et quelles sont nos aspirations dans cette période de chamboulement historique où le colonialisme occidental rend ses derniers soupirs, le tout avec un esprit critique sans détours.

Pour terminer, je citerais un Orientaliste qui était aussi un peu Occidentaliste avant l'heure en l'occurrence Baudelaire : « quand l'Orient et l'Occident se regardent ils deviennent l'un le miroir de l’autre » ce site n’est pas pour autant « un pays de Cocagne » mais « une incitation au voyage ».