France: Désacralisation de la fonction de Chef de l’État

Soumis par Hayan Sidaoui le mer 01/09/2021 - 20:43

Rubrique

Un article ludique et fort intéressant de Gérard Luçon (Photo: Gérard Luçon par l’excellent caricaturiste roumain Bogdan Petry).

 

En préambule un petit complément: d’autres rois, empereurs etc… qu’ils soient du présent ou du passé ne sont pas en reste, parmi eux des califes dirons-nous « peu orthodoxes ». 

Un exemple: il y a eu par le passé un Calife (Calife signifiant successeur du prophète et guide des croyants), qui parmi d’autres de diverses dynasties, puissant Omeyyade avec un penchant pour la bonne chair et qui aimait se retrouver dans l’un de ses pavillons de chasse « Qusair Omra » situé dans la Jordanie actuelle. 

On rapporta ceci à son sujet : nu dans son bain entouré de musiciennes à moitié dénudées, il leva son verre de vin vers le ciel et s’adressa à Dieu lui lançant un défi : « tu te dis puissant or je le suis aussi, alors oses descendre me punir »! 

C’était juste pour dire que la relativité était bien connue depuis bien longtemps avant Einstein, au moins depuis Aristote et son « savoir c’est se souvenir ». 

Gérard Luçon ne ramène donc à quelques souvenirs.                                                        Hayan Sidaoui

    

 

   Par Gérard Luçon 

 

France : désacralisation de la fonction de Chef de l’Etat

Ou l’avènement de la dynastie des Roubignoles

Si on remonte aux "Calendes Grecques" on trouve, tout au long de l’histoire de l’humanité, des dirigeants aux "mœurs bizarres" tels Alexandre le grand et son Héphaistion, César et son Brutus, et les rois de France n’ont pas été en reste dans ce domaine, notamment en s’entourant de "Mignons"… heureusement, de nos jours le bizarre est devenu la norme ce qui fait que les Mignons ont été réactivés sous l’appellation plus conventionnelle de Conseillers.

Notre pays a aussi vu des Présidents oublier leurs obligations, fonction et image pour se retrouver dans des positions assez étonnantes :

-Paul Deschanel, dépressif qui, en pyjama, tombe du train dans la commune de Mignerette, près de Montargis 

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Chute_de_train_de_Paul_Deschanel

-Félix Faure, cardiaque qui succombe à une fellation de sa maîtresse, Marguerite Steinheil, et eut comme oraison funèbre cette phrase attribuée à Georges Clémenceau "il voulait être César, il n’aura été que Pompée" 

Lien : https://anecdoteshistoriques.com/histoire-19eme-siecle/felix-faure-cesar-pompee/

Après la seconde guerre mondiale nos Présidents du Conseil se sont plutôt retrouvés dans des joutes orales comme Pierre Mendès-France à qui  un parlementaire avait crié "circoncis" et qui rétorqua "ton épouse parle trop" ; ensuite ce fut l’avènement de la Vème République avec un individu pour lequel on avait taillé sur mesure une Constitution : le Général de Gaulle.

De Gaulle

Difficilement attaquable tant sur sa vie privée que publique, Tante Yvonne veillait probablement très bien au grain, on le connait pour sa conception de la Nation et ses phrases percutantes telles "je vous ai compris", "Vive le Québec Libre" ou  "Bien entendu, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant l'Europe ! l'Europe ! l'Europe !... mais cela n'aboutit à rien et cela ne signifie rien".

Lien : https://www.ina.fr/video/I12107935

Il me parait inutile, dans cet article, d’aborder les raisons de son départ, de sa mise à l’écart, mais de continuer sur ceux qui lui ont succédé et que l’on peut considérer comme une nouvelle dynastie, celle des Roubignoles !

 

1/-Les boules puantes : 

Ce fut d’abord Georges Pompidou qui eut la surprise, avant que ne commence son mandat, de découvrir que sa charmante épouse aurait eu des liens et relations bizarres notamment le dénommé Markovic, liens qui débouchaient vers des affaires de ballets roses, pornographie, bref le ton nouveau était donné, ou plutôt induit ! Ce qui ressort est que, à ce jour, nul ne sait qui a assassiné Stepan Markovic, bien que des noms connus aient été mentionnés (François Marcantoni), par contre dès sa prise de fonction Pompidou va virer avec pertes et fracas un agent secret : Jean-Charles Marchiani qu’il pense impliqué dans cette affaire Markovic. Pompidou parlera plus tard de boules puantes au sujet de diverses affaires douteuses …  "Ce vilain frémissement des narines qui sentent venir les boules puantes et qui se régalent à l'idée de renifler des odeurs d'égouts"

Lien: https://www.ina.fr/video/I09205722

 

2/-à l’heure du laitier :

Le successeur de Pompidou est Valéry Giscard, devenu d’Estaing car sa famille a acheté ce nom à rallonge ; Initialement  un Valéry Giscard (1862-1916) s’était adjoint "de la Tour Fondue "mais la famille n’a pas été autorisée à garder cet ajout, utilisé apparemment indûment  …. Sa présidence est marquée par l’accordéon, le football et les repas chez les éboueurs, mais pas que ; nous avons aussi les diamants de Bokassa et, plus croustillante que l’épaule grillée de Lieutenant sortie d’un congélateur centrafricain, l’heure du laitier quand le Président en goguette, au volant d’une Ferrari appartenant à Roger Vadim et avec (à priori) Marlène Jobert à ses côtés, emplafonne une camionnette de laitier, à 5 heures du matin, et qu’il se prend une mandale de la part du camionneur … affaire révélée par Le Canard Enchaîné et immortalisée discrètement par Jacques Dutronc avec ces gentils couplets :

Je suis le dauphin de la place Dauphine

Et la place Blanche a mauvaise mine

Les camions sont pleins de lait

Les balayeurs sont pleins de balais

 

Il est cinq heures

Paris s'éveille

 

Les travestis vont se raser

Les stripteaseuses sont rhabillées

Les traversins sont écrasés

Les amoureux sont fatigués

 

Lien : https://www.ina.fr/video/I08069434

 

3/-la vie de château :

Après Giscard, c’est au tour de l’ex-pétainiste Mitterrand, spécialiste des décapitations durant la guerre d’Algérie, de se faire élire "au nom de la gauche"et de commencer son mandat en supprimant la peine de mort ! Pensant qu’il avait probablement atteint son quota de crimes il fait en sorte que cette peine ne puisse pas lui être appliquée, dommage …

Mitterrand

Mitterrand a eu un nombre important mais indéterminé de maîtresses. Il eut fallu que le suicidé François de Grossouvre qui les lui fournissait chaque soir en donne la liste, mais le petit carnet dans lequel il notait tout a disparu dans les minutes qui ont suivi sa mort. À l’exception de Anne Pingeot, la mère de "sa bâtarde", les maîtresses de Mitterrand ne duraient le plus souvent que le temps d’une nuit, à une autre exception près peut-être, Marie-Louise Terrasse, alias Catherine Langeais, épouse de Pierre Sabbagh, lequel pendant l'Occupation est chef du Centre de formation professionnelle du spectacle, créé en 1940 par le Gouvernement de Vichy (tiens, tiens, Vichy, Maréchal nous revoilà) ; concernant Dame Langeais, Mitterrand lui fit porter chaque matin jusqu’à sa mort un énorme bouquet de fleurs payé par l’Elysée. Il y eut aussi selon la rumeur publique Dalida, ainsi que Edith Cresson et Yvette Roudy auxquelles leurs prestations valurent apparemment des postes ministériels ;  on note aussi Annie Girardot ! Anne Pingeot et sa mère furent totalement à la charge de l’Etat, notamment à une adresse moquée par les sbires chargés de la surveillance et protection, le Quai Branly étant devenu "Quai Branlette", et bien entendu tout cela à notre insu jusqu’à l’annonce officielle de leur existence par la presse … (source "françaisdefrance"). 

La France étant un pays qui attribue des privilèges aux nobles, aux parvenus,  et à leurs descendants même illégitimes, Mazarine semble avoir un présent et un avenir assurés.

 

4/-le cavaleur:

Jacques Chirac c’est tout autre chose. Contrairement à son prédécesseur, il ne se prend ni pour un Roi de France, ni pour un collectionneur de prostituées; c’est juste un dragueur, et apparemment il plait! Manifestement il ne dérape pas trop vers le sensationnel et surtout évite de mettre ses frasques à la charge de la République, son épouse semblant s’accomoder de cette situation, il faut dire que Bernadette, c’est pas Marylin!!! Bref à se demander s’il était bien un digne représentant de cette dynastie des Roubignoles! Par ailleurs je pense ne pas être très bien placé pour critiquer „le grand Jacques” du fait que je l’ai connu:

- une première fois dans son fief corrézien, et plus précisément dans un bistrot de Sarrans où nous avons fait la fête entre garçons en 1975 ou 76, sur ce plan Chirac était assez grandiose et pas regardant sur les tournées offertes,

-une seconde fois 20 ans après, quand il est venu en Roumanie accompagné de Gérard Depardieu et qu’il a donné à Handicap International, que je représentais dans ce pays, un véhicule ARO Spartana que lui avait offert le président roumain Emil Constantinescu. Là encore un type sympa, facilement approchable, aimant la foule, le contact.

Pour me faire pardonner ma mansuétude à son égard, voici „super-menteur”: CHIRAC SUPER MENTEUR

   
 

 

 

 

5/-l’éternel amoureux:

Sarkozy

Fichu comme l’as de pique, le petit Nicolas sait qu’il peut difficilement compter sur son physique pour accumuler autant de conquêtes que ses prédécesseurs! En plus, à chaque fois qu’une Dame cède, il tombe amoureux ... son histoire familiale est intéressante, d’abord le nom Sàrközi est un nom de tsigane hongrois qui signifie mot à mot „de la mare, des marais”, il y a quelques années le chef du syndicat des éboueurs de Vienne (Autriche) se nommait Rudolf Sàrközi. Il parait que l’ajout du „y” à la fin de ce nom soit lié à un fait important commis par un de ses ancêtres. Ensuite son père Pàl, pour devenir français alors que leur famille avait combattu contre la France durant les deux guerres mondiales, a été amené à passer par la Légion Etrangère, ce qui n’est pas une mauvaise chose. Par contre le dénommé „Pàl” a cru bon d’ajouter à son nom un „machin” comme l’avaient fait les Giscard, à savoir „de Nagy Bocsa”; Nagy signifie „grand” et Bocsa est un village de 1.800 habitants sans aucune importance ou spécialité, situé au sud de Kecskémet. De par sa mère il aurait des origines juives, du fait que son grand-père maternel , Bénédict Mallah, était un juif séfarade de Thessalonique, toutefois la judéïté ne se transmettant apparemment pas par les hommes ...

Amoureux, le petit Nicolas épouse en seconde noces Cécila Ciganer-Albéniz, qui, comme son nom l’indique, a des origines tsiganes. Son élection à la présidence est accompagnée d’une intense campagne médiatique sur sa vie privée, son voyage avec Cécilia et Rachida aux USA, le départ de Cécilia pour voir ensuite le petit Nicolas s’amouracher d’un ex-top-model à la vie tumultueuse, Carla Bruni-Tedeschi (la traduction de Tedeschi est „allemand”). Ne reculant devant rien, il va même nous fare connaître sa dulcinée par un intense moment de poésie moderne, nous la présentant à Disney-Land ... Déjà la vie privée du Président est devenue un objet de médiatisation intense, l’Opérette ayant mis au pas la distinction, la réserve et l’élégance. On prête aussi au petit Nicolas quelques aventures avec des journalistes, mais sans lendemain ...

 

6/-de l’Elysée à la Rue du Cirque:

Pour remplacer Sarközy, le Peuple de France choisit „Normal 1er”, un individu dont la carrière est faite d’insipidité et de dérobades, et dont un de ses soutiens, Arnaud Montebourg, dira de lui qu’il est le principal handicap de Ségolène Royal, ce qui n’est pas peu dire ...

Hollande

Habitué à une forme de bigamie, à la présence d’une roue de secours, il gère conjointement Ségolène et Anne Hidalgo, change l’une pour la remplacer par une journaliste, Valérie Trierweiler mais, peu avant d’être élu il dégage la seconde pour s’acoquiner avec une saltimbanque, actrice de seconde zone, Julie Gayet, qu’il va retrouver en scooter à 3 roues dans son appartement de la rue du Cirque. Se taper une saltimbanque rue du Cirque, quel choix judicieux! Bien entendu toutes ces frasques se font „aux frais de la princesse”, la progéniture en profite également, y compris à „La Lanterne”, bref du Mitterrand en bien moins discret mais tout aussi coûteux. Là encore l’ensemble de ces turpitudes est médiatisé, comme si la République française était devenue une „raie publique”, un lupanard à ciel ouvert. Un instant la presse a tremblé quand le „président normal” a voulu récupérer une jeune kosovarde, Léonarda, adepte de l’école buissonnière. Mais nul ne sait ce qu’il l’a retenu, peut-être Julie? À ce jour on ne sait pas s’il a encore une roue de secours ... ce qui n’est pas bien prudent !

 

7/-Flop Gun ou la Tart’UpNation:

Chouchou des médias, ce Jupiter-minus totalement immature n’hésite sur aucun symbole ni aucune provocation; la Pyramide du Louvre pour l’intronisation, un ancien proche de la Dream Team de Christian Oraison comme ministre de l’intérieur, des jeunes délinquants en Guyane avec des photos ne laissant aucun doute sur les sentiments ambigüs de ce président,se laissant tripoter par des hommes passablement excités  en Afrique de l’Ouest, habillé en uniforme de Top Gun à la base aérienne d’Istres, les bruits courent sur sa vie privée parallèle et on lui prête divers amants mais cette fois aucune liaison féminine !

MacronL’ère des présidents coureurs de jupons est finie, désuète, voici celle des européïstes néo-libéraux, ouverts à tout mais d’une intolérance sans bornes, et les Mignons sont de retour mais cette fois ils sont dans des postes importants, certains représentant carrément l’Etat sans que leur passé professionnel ou leur carrière ne justifie leur nomination ou le poste occupé. La république à ce niveau est devenue bananière, on intronise son fils, sa fille, son neveu, le népotisme est la règle, être délinquant ou simplement inculpé n’est même plus un handicap, bien au contraire! La presse traditionnellement  intéressée à la vie privée des hommes politiques est, de son côté, d’une extraordinaire mansuétude à l’égard de tout ce beau monde, préférant se focaliser sur les concurrents potentiels et sur  les affaires de pédophilie de divers journalistes et acteurs. Nous sommes partiellement revenus à la situation sous Pompidou, hypocrisie ambiante, mais une certaine débauche à ciel ouvert en plus. 

Ce qui est évident par contre est que la fonction présidentielle, face à cette escalade Sarközy-Hollande-Macron, ou plutôt à cette dégringolade, a été totalement désacralisée!

Le respect? Quel respect?

 

8/-pochette surprise ....

La question que je me pose désormais est „combien de temps encore ces ex-présidents vont-ils pouvoir continuer à vivre à nos frais, se promener dans la rue sans aucun risque, se mêler à la foule comme en ce 16 Juillet 1960, lorsque le Tour de France est passé par Colombey-les-deux églises ?”. 

Avec comme question corollaire „qui va bien pouvoir les remplacer et faire pire pour qu’on continue à supporter ces trois-là sans trop leur en vouloir?

Macron

 

Lien du site:  http://www.hayansidaoui.net/

Lien de la page Facebook du site: https://www.facebook.com/occidentaliste/