Pollen

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 29/11/2018 - 23:41

Rubrique

Muse aux pointes dures
Titillant ma raide plume
J'embrasse et je triture
Le marteau et l'enclume

Fleur grasse de ses parfums
Aux pétales joyeux et libres
Peu importe le cœur défunt
Si pour toi l'encre vibre

Je ne sens plus la chair
Tel le pollen je m'envole
Vers le nectar cher
Loin du soleil d'automne

Ainsi, puissant roi je deviens
Vêtu de quelque splendeurs
Ainsi, je vais et je viens
Au rythme de tes clameurs