Non la Syrie ne refuse rien à Israël

Soumis par Hayan Sidaoui le mar 08/05/2018 - 19:49

Rubrique

Je l’avais déjà dit : dans la petite guerre de l’information et de la contre information il est primordial de remettre certaines analyses très suivies à leur juste place.

La bonne foi, en la supposant réelle, n’empêche pas l’incompétence ou la maladresse, en prétendant savoir alors qu’il n’en est rien !

Le plus dangereux dans le domaine de l’information c’est celui qui se trompe alors qu’il est du "bon côté". On sait ce que raconte l’ennemi, mais l’écrasante majorité de notre camp croit sur parole ceux qui défendent notre cause et donc leurs erreurs sont des plus préjudiciables.

Je reviens donc à l’article de Bruno Guigue, avec qui j’ai un différent que vous connaissez, « la Syrie refuse la guerre à Israël » !

D’abord je m’attarde sur trois informations distillées dans cet article :

1- « Israël a bombardé la Syrie une centaine de fois » !
Faux et archi-faux, en tout et pour tout l’entité sioniste a bombardé la Syrie une vingtaine de fois depuis 2013 dont 4 depuis la libération d’Alep il y a environ 15 mois. Ce qui a coûté à Israël plusieurs avions abattus et d’autres touchés. D'où leur usage exclusif de missiles tirés le plus souvent du large des côtes libanaises, car plus proches des objectifs visés, depuis la perte de ces avions.

Ce type d’informations erronées va dans le sens de la propagande sioniste, qui consiste à nous raconter qu’Israël n’est point affaibli mais au contraire, a toujours la main en Syrie ! Et il rajoute, c’est Téhéran qui est visé sans réaction de sa part ! Cette phrase est pour le moins étonnante, j’y reviendrai.

2- «  Il ne leur a pas échappé qu’un avion israélien a été abattu en février, deux, si l’on croit « certaines sources » !! Là nous sommes carrément dans la cadre du venin, je ne crois pas que ça soit une erreur. En réalité, depuis 2013, il y a eu en tout quatre avions israéliens abattus et je rajouterai que « certaines sources » le confirment, mais certaines sources sûres et proches des instances gouvernementales syriennes.

3- À propos du 30 avril, il affirme que c’est bien Israël qui a lancé une attaque par missile sur une base iranienne en Syrie, alors que bon nombre d’observateurs et porte-paroles de l’AAS affirment que ce bombardement est l’œuvre des Américains à partir d’une base en Jordanie !

Voilà le type d’informations erronées ou mal interprétées qui induit dans le cerveau des uns et des autres quelques fausses certitudes, dans celui du sioniste une satisfaction, dans celui soutenant la résistance un doute et donc la peur. Ça nous fait donc un point pour l’intox conte l’info !

Si je me réfère à Averroès qui a classé les êtres humains en trois catégories, ceux qui pratiquent la dialectique comme les commerçants, ceux qui pratiquent la rhétorique comme les politiciens et ceux qui pratiquent le discours démonstratif réservé à une élite dans le sens intellectuel du terme, je classerais B. Guigue dans la deuxième. Sachant que la rhétorique a l’avantage de ne pas être un langage mercantile comme la dialectique et a le défaut de manquer de démonstration scientifique, ce qui la rend très efficace dans un sens comme un autre, autrement dit une arme à double tranchant !

Non la Syrie ne refuse pas la guerre à Israël et elle n’est pas restée, avec ses alliés, sans « répliques » ! Mais dites-moi qui l’AAS et le Hezbollah combattent en Syrie sinon Israël ? Les libérations des villes qui s’enchaînent ne sont-elles pas les meilleures des répliques ? Interdire à Israël de survoler son espace aérien n’est pas en soi une des meilleures répliques ? Réduire Israël à se contenter de tirs lointains, donc imprécis et inefficaces, n’est-ce pas la meilleure des répliques ?

Les victoires de l’AAS, du Hezbollah et de leurs alliés n’entament-elles pas chaque jour un peu plus la sécurité d’Israël et mettent donc en péril sa propre existence dans un Levant remonté à bloc contre lui ?!

Non, la Syrie ne refuse pas la guerre à Israël, elle la prépare en libérant le territoire syrien pour qu’une fois la guerre terminée, achever cet Israël, affaibli, démoralisé, aux abois. La seule arme restante sont les aboiements de ses responsables politiques, destinés à rassurer leur propre opinion publique, et un article comme celui-là y contribue, consciemment ou inconsciemment !

Puis, pourquoi occulter le Hezbollah ? N’est-ce pas lui qui a, sans enlever aucun mérite aux héros de l’AAS, le rôle central et primordial qui a fait qu’avant l’intervention russe, la Syrie ait pu tenir quatre ans durant face au reste du monde ? Et, que ce même Hezbollah, a géré quasiment seul les victoires de Zabadani, de l’anti-Liban et que la libération d’Alep n’aurait pas été possible sans lui ?!

Mais si B. Guigue, tout le monde réplique à Israël et ses protecteurs de l’OTAN, l’Iran, la Syrie, la Russie et le Hezbollah. Dire le contraire en usant des méandres que pourrait créer l’encre sur le papier est une aberration.

De même, non les missiles lancés le 30 avril, qu’ils soient Américains ou Israéliens, ne sont pas aussi redoutables que B.Guigue l’affirme en avançant que la DCA syrienne ne pourrait arrêter cette nouvelle arme. À se demander si l’auteur de ces phrases sait réellement ce que c’est une guerre ? Il ne s’agit pas du tournoi des six nations où on pourrait gagner le grand chelem, il s’agit d’une guerre où on donne des coups et on en reçoit ! Quelle magnifique prouesse qu’Israël soutenu par tout l’OTAN puisse marquer un point sur cent !! Pourquoi appuyer là-dessus ? Et si cette efficacité est aussi inébranlable tel que B.Guigue le prétend, pourquoi Israël et l’OTAN reculent sans cesse depuis septembre 2015 ?! Pourquoi ces ennemis du Levant et amis du terrorisme ne se dépêchent-ils pas une bonne fois pour toute de démontrer que leur prétendue efficacité leur donnera la victoire en Syrie ?

Je m’arrête là car des questions je pourrais en poser toute la soirée à B. Guigue. Je passe donc sur le reste de l’article en ne remarquant qu’une chose, B. Guigue dit : « qu’auraient à gagner la Syrie et l’Iran à une guerre totale contre Israël et les USA » ?! Je dis : « Qu’ont à gagner la Syrie et l’Iran à éviter cette guerre, sinon rendre le chaos en Syrie interminable », le contraire suggère que la Syrie et l’Iran se sont résignés à cette fatalité en oubliant par la même occasion le peuple palestinien.

Non B. Guigue, la Syrie ne refuse rien. Elle fait juste patienter un peu les Palestiniens, avant la libération totale de leur pays qui sera le point final logique de la guerre, qui est en passe de se terminer sur le sol Syrien, sur le sol irakien et qui est déjà terminée au Liban.

J’ai mis de côté mon différent personnel avec B.Guigue. En souhaitant que la liberté du Levantin que je suis de voir les choses différemment de celle d’un occidental réduit à regarder le monde par la lorgnette du militantisme le plus obtus à la française, ménageant la chèvre et le chou, ne soit pas tout aussi offensante que de l’accuser de quoique ce soit.