Le ciel des amants

Soumis par Hayan Sidaoui le sam 03/11/2018 - 22:05

Au clair de quelle lune
Allons-nous nous réchauffer
À l'ombre de quelle dune
Allons-nous nous reposer

À la lumière des étoiles
Nous accostons sur une rive
Nous tissons notre toile
Oubliant les flots de la dérive

Bonjour au sourire radieux
Exhaussant nos vœux chancelants
Bonjour aux regards des yeux
Galvanisant les incessants élans

Ainsi galopent les épopées
Avec les impétueux vents
Ainsi vont et viennent les mélopées
Qui bercent le ciel des amants

Pourquoi l’Occidentaliste ?

Soumis par Hayan Sidaoui le sam 19/08/2017 - 16:24

Il existe un qualificatif reconnu par la langue française : « Orientaliste ».

Alors que « Occidentaliste » n'existe même pas dans le dictionnaire ce qui est en soi assez révélateur ! L’Académie française ignore-t-elle ce vocable ou bien, est-ce juste un oubli ?

Ceci étant dit, un Orientaliste est à l'Origine un occidental qui visitait l'Orient, notamment le Levant, pour y découvrir la société, le patrimoine culturel et artistique et rapporter chez lui ce qu’ils avaient vu ou découvert.

Miroir

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 16/05/2019 - 22:25

Ces étoiles brillantes et sordides
Comme tant de visages anodins
Flottants sur l'eau où candide
Je me vois dans ce miroir alcalin

Cléments sont les cieux me dit-on
Si toute promesse on absorbe
De ces dieux malins et flottants
Où les châtiments débordent

De mille visages et d'autant d'enfers
Du tien, muse aux multiples talents
Je ne sais que trop bien quoi en faire
Si demain je demeurerais vaillant

Le triangle dramatique

Soumis par Hayan Sidaoui le dim 12/05/2019 - 20:34

On aurait pu aussi l'appeler "le triangle de la mort" la zone située entre la partie ouest et sud de la province d'Idlib et la partie nord de celle de Hama.
"Triangle de la mort" pour les envahisseurs de plusieurs dizaines de nationalités différentes encadrés par des forces spéciales américaines, françaises, anglaises et turques, autant dire les quatre principaux membres de l'OTAN, mais c'est aussi "le triangle de la vie" pour les Syriens et à travers eux pour tous les levantins.

Smart filtre

Soumis par Hayan Sidaoui le dim 05/05/2019 - 12:53

Ce que l'incohérence révèle en premier est l'inaptitude de la majorité à la voir, pour certains par simple abrutissement et pour d'autres par complicité passive!

Si l'on croit les études, plausibles, qui affirment que sept familles françaises sur dix voient leurs enfants touchés par la drogue à des degrés variés allant de la consommation occasionnelle jusqu'à l'overdose c'est qu'il existe en premier lieu un problème exclusivement politique permettant un trafic de drogue d'un tonnage suffisant pour atteindre sept famille sur dix !

Tempête de nuit

Soumis par Hayan Sidaoui le dim 28/04/2019 - 13:35

Une brève rencontre le temps d'un orage
Nez à nez dans un duel ombrageux
Si près de sa poitrine, de son visage
Les souffles voltigent emmêlés et nuageux

Les regards détonnent, l'éclair dévoilant
La rivière, le sous bois et les collines
Exhibant les berges humides au soupirant
Il pleut, il pleut, chante la bécassine

Puis, les chants se taisent brusquement
Dans un long silence étourdi
Le noir profond revient, enveloppant
Les sensations qui s'évaporent dans la nuit

*publié sur mon compte FB le 27 avril2017

L'invraisemblable vraisemblable et inversement

Soumis par Hayan Sidaoui le mar 16/04/2019 - 06:35

Il est des "accidents" dont la symbolique laisse perplexe tellement ils sont inattendus voire invraisemblables !

Dostoïveski: "mon ami, la vérité vraie est toujours invraisemblable, savez-vous cela ? Pour rendre la vérité vraisemblable, il faut l'additionner de mensonge".

Comme pour tout axiome, tout axiome étant selon Aristote non démontrable, son contraire est donc logiquement tout aussi valable et "vraisemblable", ainsi je complète celui cité plus haut : "pour rendre tout mensonge vraisemblable, il faut l'additionner de vérité".

Enfer succulent

Soumis par Hayan Sidaoui le mar 09/04/2019 - 22:44

Délicieuse, le corps ondulant et les bouts durcis
Elle, la louve aux hurlements aigus et stridents
Affamée, sa chair convoitant le met servi
Je m’offre volontiers en tenant mon tri dents

Beau mensonge celui des amants
ils s’aiment peu et désirent beaucoup
Beau mensonge le repas aux piments
je m’offre sans recul moi le fou

Puis elle referme ses paupières fatiguées
je meus vers d’autres horizons
Au réveil elle découvre mes simagrées
Moi le diable à l’enfer succulent

* publié sur mon compte FB le 30 avril 2017

Fin

Soumis par Hayan Sidaoui le sam 06/04/2019 - 22:11

Sous les vifs éclairs qui détonnent
Les torrents de boue implosant leurs bastides
Faisant disparaître leur chère Babylone
Les laissant à leurs interminables pleurs comme Nabonide*

J'ai songé à ces déserts sans souffle
Où le soleil puissant accroche ses proies
Où le ciel hautain devient gouffre
Pour les errants qui n'ont plus de lois