Le temps des défaites ou crépuscule occidental

Soumis par Hayan Sidaoui le mer 28/02/2018 - 19:49

Rubrique

C'est le temps où les masques si bien accrochés pendant si longtemps tombent d'eux mêmes comme s'ils ne supportaient plus les visages qui les portaient. S'ils possédaient la faculté du langage ils auraient dit à leurs anciens porteurs : " qui ne sait garder un masque ne doit jamais le porter car on finit par être inutiles et délaissés, et vous morts ». 

Depuis la défaite de l'OTAN et le Sionisme à Alep que sans doute l'histoire retiendra comme celles de Stalingrad ou de Waterloo, les défaits assument leurs crimes au grand jour et sans vergogne, un criminel découvert et pris sur les faits est par définition un criminel qui n'a plus peur de rien ni de la honte et encore moins de la vérité.
Il s'enfonce tout seul dans le gouffre du déni en assumant pleinement son forfait. 
Il n'a plus peur de rien sauf qu'on l'oublie. C'est bien connu les plus grands psychopathes de l'histoire sont ceux qui à travers leurs crimes ne cherchent que la célébrité car l'obtenir par le bien est hors de leurs portée alors ils optent pour le mal, le mal qui méprise tout ce qui vit comme tout ce qui gît. 

Le temps des défaites a commencé au Sud Liban en 2000 avec la libération de la mainmise israélienne pendant 22 ans d'occupation sauvage et inhumaine puis s'est confirmée, toujours au Sud-Liban, en 2006 avec une défaite retentissante de l'entité sioniste, la première qui a fait date, une défaite mémorable de la soi-disante armée "la plus forte et la plus morale du monde". 

Personne n’est fort quand il s’arme d’injustice. On le sait bien que la pseudo-révolution syrienne menée par près de 400 000 étrangers qui ont été armés et missionnés par un Occident livré au sionisme, ce fameux sionisme dont on parle tant, dont on ne cesse de dénoncer et qui pourtant ne cesse pas de se renforcer dans cet Occident amorphe et sans âme. 
Ce sionisme qui s'appuie sur la manipulation des esprits, la dégradation des âmes, sur la peur des uns des autres, sur l'appauvrissement des peuples pour les contenter avec des miettes le moment opportun. 

C'est ce sionisme là qui a décidé dès 2006 de démolir la Syrie grande soeur du Hezbollah victorieux deux fois réveillant en même le fantasme et la légende du Grand Israël, un des plus grands mensonges de l'Histoire, du Nil à l'Euphrate, mettant ainsi la main sur la moitié des richesses de la planète pour asservir encore mieux un Occident aux abois à cause du manque de scrupules de ceux qui le gouvernent. 

C'est ce sionisme qui a installé ses valets dans les palais Présidentiels flamboyants des capitales européennes et qui ont perdu depuis un moment déjà leur statut de capitale car on ne sait plus de qui ou de quoi elles sont les capitales. 
A chaque valet une mission précise comme à un chaque capitale un rôle précis. C'est ce sionisme qui a abruti les peuples en leur offrant une addiction incurable aux artifices les plus futiles, futiles pour l'esprit humain lui faisant perdre sa substance et son discernement. "Je mange donc je suis" a remplacé "je pense donc je suis". 
C'est cette aversion pour les valeurs les plus élémentaires qui fait en sorte que le psychopathe reste apprécié même sans masque. C’est cette inversion des vertus qui a rendu tout mensonge acceptable y compris quand on se ment à soi-même. C’est cette annihilation des esprits qui les a transformés en niches interlopes où il n’ y a que le vice qui germe. 

En opposition, qu’il est beau notre temps des victoires, toutefois vite enlaidi par votre défaite et cela parce qu’elle ne vous a pas servi à vous améliorer mais à dégringoler encore plus dans l’infâme et ceci ne nous satisfait point. 

Nous avons cherché à être victorieux, peu en importe le prix, pour vous montrer la vérité, or vous la refusez. Nous avons offert sur l’autel de l’humanisme des sacrifices sans compter pour que vous puissiez nous entendre or, vous êtes devenus encore plus sourds. Nous avons délibérément choisi le chemin le plus périlleux pour que nos enfants fraternisent avec les vôtres or vous les avez éloignés en les nourrissant de toute sortes de manipulations. 
Ce n’est pas nous que votre propagande aussi violente que méprisante manipule mais bien vos propres enfants. Ce n’est pas nous que le mensonge atteint mais vos consciences. Ce n’est pas nous qui allons connaître le pire car nous l’avons déjà connu par vos "soins" alors que vous vous obstinez à le découvrir à tout prix car le gouffre du déni, que j’évoquais plus haut, n’a pas d’échelle pour permettre de remonter sauf avec des sacrifices douloureux.  

Nous nous sommes donnés sans compter pour vous montrer où se trouve le salut et vous avez choisi la traversée interminable du désert de la haine dans une galère où la dignité n’a pas de place.

Vous voulez pas nous écouter ? Alors écoutez qui parmi vous, aussi rares soient-ils mais ô combien précieux, qui ont eu la chance et la volonté de s’accrocher à la vérité, donc à la vie, sans la défigurer car ils ont maintenu coûte que coûte la verve enivrante de la conscience, car ils se sont battus contre la fourberie, non pas contre vous mais pour vous, ils applaudissent notre victoire non pas parce qu’ils vous détestent mais parce qu’ils vous aiment.
Sinon, avant de disparaître à cause de votre auto-destruction programmée faites nous savoir au moins quel est votre terrible secret qui vous éloigne autant de ce qui est bon et vous aimante vers ce qui est mauvais et amer car cela permettra peut-être à vos « suivants » de l’éviter.