L’effet Kissinger touche à sa fin

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 28/06/2018 - 16:23

Rubrique

Ce vieux renard de la stratégie sioniste mondiale est bien conservé malgré son âge plus qu’avancé. Ce sont plutôt quelques-uns des nôtres, malgré leur relatif jeune âge, qui sont séniles avant l’heure !

 

Comment peut-on à ce point se tromper, après tout ce que nous avons subi par ce que Kissinger a froidement et cyniquement élaboré, depuis le début des années 70, au Proche Orient ?

 

Le démantèlement et destruction du monde arabe a eu pour but de le diviser et de le soumettre à Israël, tout en conservant nos richesses accessibles et en œuvrant à détruire toute résistance à ce projet.

 

C’est avec amertume que je constate que certaines personnalités de la société civile Levantine, ainsi que quelques politiciens, de petites importances fort heureusement, se laissent berner pour la énième fois par les fourberies de l’oncle Sam.

 

Ces américanophiles de la première heure ont toujours été aveuglés justement par leur penchant pour l’Amérique et de ce fait ne sont pas encore sortis de la guerre froide, j'entends la première, qui sévissait après la seconde guerre mondiale. Parmi eux, il y a les éternels traîtres, comme des loyaux dont le conditionnement multi décennale par la propagande sioniste, ôte tout discernement.

 

Quelle absurdité de croire que Trump est celui qui amènera la paix chez nous ! La même absurdité qui a poussé à croire bêtement et hâtivement qu’Erdogan s’est repenti ! Ce n’est plus de la bêtise, qui du coup devient supportable, c’est « Toto qui s’achète une bouée pour aller sur Mars à la nage » !

 

Une déclaration, une seule et qui plus est fourbe, et voilà qu’un Trump devient un Messie pour les apatrides du bon sens !

 

Une déclaration, des plus dangereuses dans sa forme comme dans son contenu, je cite les responsables du encore néo-colonialisme américain : « Nous ne voyons plus aucune objection à ce que Assad reste en place » !


Allons donc !

Ô merci à toi chère Amérique,

Ô toi notre bourreau, notre Dracula fétiche,

Ô toi Amérique nous vous offrons notre sang comme libation,

Ô toi Amérique à toi nous nous soumettons…

Quel dédain pour nos martyrs civils et combattants ! Quel mépris de ce que nous sommes tout simplement ! Quel obligeance déplacée à ceux qui menacent notre existence et cela depuis toujours !

 

Trump et ses protégés, Erdogan, Israël et les bédouins plaqués or du Golfe, ne peuvent qu’amèrement constater la retentissante et limpide défaite de leur armée de terroristes accompagnée sans vergogne  par leurs forces spéciales, très spéciales faut le préciser !

 

Une raclée cinglante et sanglante, une victoire au mérite et au courage, une fierté pour ainsi dire. Une fierté bafouée par ceux-là mêmes qui ne voient pas la énième supercherie des colonisateurs irlandais de l’Amérique, associés depuis toujours au sionisme mondial et ce depuis Lincoln ! Et vous persistez à croire que Trump d’un revers de main va changer la nature profonde et intrinsèque de ce qu’est la colonie américaine bâtie sur le sang des amérindiens !

 

La vraie misère est celle de la pauvreté d’esprit, mère de toutes les croyances.

 

Trump donc, choisi par la mafia sioniste au dernier round , la Clinton s’étant trop démasquée, voyant la débâcle de DAESH et d’Al-Nosra, fer de lance du terrorisme, opte pour la bonne vieille méthode Kissinger, plus douce, plus anesthésiante et finalement bien plus pernicieuse.

 

Kissinger a l’art de camoufler les défaites militaires pour les transformer en victoire géopolitiques. Son succès ne pourrait se faire sans l’aide de ceux parmi nous qui « regardent le doigt du sage doigt plutôt que la lune ». Je ne dis pas qu’il va encore y arriver cette fois-ci tellement notre opposition a mûri, mais je m’étonne que ceux qui croient en Trump n’aient vu que « Assad peut rester en place » et n’ont pas fait l’effort de se pencher une minute sur la contrepartie proposée !

 

« Aveugle qui ne veut pas voir » nous le répètent depuis sept ans ceux-là mêmes qui tombent dans ce piège grossier ! Un aveugle a l’excuse de ne pas pouvoir voir mais un borgne ne voit que la moitié de la vérité et c’est encore plus dangereux !

 

Quelques-uns de mes bons amis vont se sentir froissés à la lecture de ce texte, tant mieux et je ne m'en excuserais pas !

 

Comme à mon habitude, je vais reprendre mon biberon pour que vous puissiez téter quelques gouttes de vérité : Trump, voyant donc l’échec de la méthode DAESH, a opté finalement pour les indépendantistes kurdes, d’une pierre deux coups. Il veut affaiblir la Syrie en installant dans les zones minières du nord un état kurde, comme Bush l’avait fait avant lui en Irak. Il rend aussi service à son ami Erdogan en soulageant la Turquie des kurdes présents sur son territoire. Leur « transhumance » vers les pâturages syriens a commencé après la libération d’Alep, avec la bénédiction de l’un et de l’autre. 

 

L'inattendu par Trump et attendu par nous est arrivé, la majorité des kurdes syriens déclarent leur loyauté à l'AAS et déclarent tenir à l'intégrité du territoire syrien indépendant et indivisible se détachant de leurs chefs instrumentalisme par les USA. Ce cas de figure ne vous rappelle-t-il pas la même dissension entre la base du Hamas et ses responsables officiels réfugiés à Dubaï et au Qatar ?

 

Et vous applaudissez ? Vous suivez un Meyssan, pour ne citer que lui, qui divague, les journalistes et les députés qui bradent le sacrifice de vos enfants pour en user comme panneaux publicitaires, pour un quelconque arriviste ambitieux ? Dans un occident qui n’a d’autres préoccupations, que de continuer à nous spolier et nous maintenir dans le besoin, générateur d’ignorance et d’auto-destruction ?

 

N’avez-vous pas vu les manœuvres militaires récentes des américains, qui consistent à affaiblir l’AAS et le Hezbollah, tout en continuant méthodiquement la destruction des infrastructures de la Syrie, surtout dans la partie nord qui échappe encore au contrôle de l'AAS et jeter dans les bras d'Erdogan fidèle parmi les fidèles de l'OTAN ?

 

La parodie de menaces de guerre contre l'Iran, qui n'aura jamais lieu je vous l'assure, n'a pour objet que de détourner l'attention des opinions publiques de l'essentiel : notre victoire ou leur défaite ! Il est vrai que le soutien politique et militaire de l'Iran à l'AAS et au Hezbollah est important mais loin d'être décisif. La russie comme l'Iran ne nous auraient jamais soutenus sans notre abnégation, courage et détermination à aller jusqu'au bout d'un combat existentiel.

 

N’avez-vous pas entendu les déclarations de vos propres responsables politiques en Syrie comme au Liban, qualifiant la politique de Trump, comme celle d'Erdogan, d’agression caractérisée ?

 

N’avez pas entendu les déclarations acerbes et sans concessions de Lavrov aussi bien à l'encontre d'Erdogan qu'à celle de Trump, il y a à peine quelques semaines ?!

 

Je vais m’arrêter ici sinon je vais basculer dans la grossièreté, d’autant plus qu’un biberon n’a pas l’air de vous suffire, c’est un troupeau de vaches pour chacun de vous qu’il faudrait !

 

Je maintiens ce que j’avais annoncé il y a un an et demi déjà : nous sommes en pleine guerre froide à défaut de guerre mondiale, la deuxième du nom car l'occident et son protégé israélien sont plus affaiblis que jamais, et je constate que vous en êtes les premières victimes, normal, car les brebis galeuses comme les égarées sont toujours les premières sacrifiées.