L'écolier

Soumis par Hayan Sidaoui le dim 03/12/2017 - 00:19

Une route droite montante
Vers une petite colline
Transporte mon âme chantante
Joyeuse, inconsciente et féline

Je me souviens de ce chemin
Me menant à l'école
Avec mes espoirs de gamin
Et mes envies frivoles

Quelques instants de liberté
Chaque matin puis au crépuscule
Seul avec ma fierté
Mon esprit gesticule

Bordé par les roses
Qui sur les bas côtés
regardent ma prose
Ma joie et ma gaieté

Puis le temps est passé
Comme les écumes voyageuses
Le ciel a bien changé
Après ces années coléreuses

J'ai repris le même sentier
Qui monte toujours autant
Les roses devenues des oeillets
Avec les yeux de mes amis d'antan

Les images me reviennent vaseuses
Me rappelant quelques lambeaux
De mes rencontres hasardeuses
Au gré des caprices du vent

L'abeille cherchant sa fleur
Le chat noir méfiant
La grenouille guettant ma peur
Le berger et son sourire franc

J'ai perdu ma longue allée ombragée
Devenue sombre, triste et nue
où sont-elles donc passées
Les silhouettes aux branches charnues ?

Ciel, toi le hautain, raconte-moi un peu
Quel désir, quel espoir, quels vœux
Viendraient à bout de mon chagrin ?
Ciel, où est donc passé le lumineux chemin ?

Publié sur mon compte FB en 2017