Le voile de l'universalisme

Soumis par Hayan Sidaoui le lun 10/12/2018 - 20:04

Rubrique

Moment d'ontologie de démagogie subliminale dont excelle ce Jean-François Khan!

Utiliser l'universalisme, en l'occurence le faux et le défiguré, pour critiquer par voie détournée le "décolonialisme" sous prétexte du "vivre ensemble" est juste un sommet du négationnisme de la véritable nature humaine dont la caractéristique est la différence, différence sans pour autant forcément la hiérarchiser !

L’universalisme, selon cet autre serviteur du système criftoïde, consiste à stéréotyper l'être humain en annihilant la richesse qu'exprime le multiculturalisme et en voulant réduire à néant toute réflexion individuelle en détruisant la culture de chacun par une uniformisation par le bas.
Bien entendu le tout au profit d'une élite ou plutôt de plusieurs petites élites où chacune d'elles œuvrera à uniformiser les individus de son groupe qu'il soit religieux, ethnique ou culturel !

En somme Khan interdit, sans le dire, toute pensée individuelle, il prône le vrai pour promouvoir le faux : la liberté n'est pas de s'exprimer ou même de penser mais il la présente comme "une égalité dans la soumission entre tous les individus".

Khan qui se permet de donner un avis sur une certaine philosophie, notamment celle du vrai humanisme est autant philosophe qu'un Bernard-Henry Lévy ou qu'un "Botul".
Je le renvoie à ce sujet aux véritables débats qui ont eu lieu entre Platon l'académicien et Aristote le lycéen repris quelques siécles plus tard entre Averroès le laïque et Avicenne l'universaliste "obtus" ce qui lui permettra sans doute de comprendre ce que c'est qu'être réactionnaire ou progressiste car de toute évidence il n'est ni l'un ni l'autre, il n'est qu'un petit rapporteur.

Je n'insisterais pas sur le texte en soi et sur ses signataires tellement leur démagogie est grossière pour toute personne dotée d'un minimum de réflexion indépendante !

Je confirme sans hésitation à Khan et à ses semblables qu'un chinois n'a rien de plus universel qu'un africain, qu’un européen ou qu'un arabe à une différence près, à titre d'exemple, est qu’un arabe tout en tenant à sa différence n'a pas pour autant envie de l'imposer à l'européen alors que le contraire est faux et c'est bien le fond du message subliminal de Kahn : "Soyez comme nous pour qu'on arrête de vous massacrer", et arrêtez de nous spolier aussi ?! Sûrement pas !

Ce qui me frappe, chez les occidentaux, est qu'ils ne commencent à réfléchir qu'après les défaites, jamais lors des victoires ! Une réflexion qui consiste à chercher un autre mode de violence et de domination plutôt que de chercher à tirer les leçons qui s'imposent à savoir : restons différents pour mieux échanger, n'est-ce cet autre "vivre ensemble" qui a fait progresser l'humanité à certaines périodes ?

Il m'était impossible de passer outre cette ignominie d'un intellectualisme vénimeux.

Ci-joint la vidéo de "l'exposé" de Jean-François Khan:

https://www.facebook.com/1536715766560953/posts/2368675913364930/