Le ring de l’honneur

Soumis par Hayan Sidaoui le mar 03/09/2019 - 22:32

Rubrique

“Nous avons gagné haut la main le dernier round de la première phase, nous passons maintenant à la seconde”.

C’est sûrement la phrase la plus importante prononcée hier en début de soirée par Nasrallah lors d’un discours encore une fois historique et prometteur, un discours qu’on pourrait qualifier de fondateur d’une nouvelle phase dans le combat opposant le monde digne à la bassesse et au crime de l’entité sioniste occupant la Palestine depuis 71 ans et source de tous les malheurs du Proche-Orient voir du monde !

Un discours limpide, sans concessions, politique, militaire, technique et sans compromis aucun avec un ennemi qui n’a ni loi ni foi sinon celle de la jungle, la jungle de la prédation, de la sauvagerie contraire à la nature humaine, la jungle où le crime et l’instinct primaire sont loi, la jungle où des monstres à multiple têtes se dissimulent à l’ombre de la voracité et de l’indignité d’un Occident vénal, soumis, sans scrupules, sans honneur, sans morale...

Un discours sobre sans zéle, juste ce qu’il faut pour dire ce qu’il y a à dire avec la précision d’un métronome et l’assurance qui caractérise les porteurs des causes justes et nobles brandissant la vérité telle l’épais de Damoclès au dessus des multiples têtes du mal absolu qui a tant défiguré ce qu’est et ce que doit être l’Humain: Israël !

Les principaux passages :

“... tout d’abord nous devons apprécier la position officielle de l’état libanais dont le soutien nous a été précieux et sans faille et confirme par les déclarations du président de la république, du président du parlement, du premier ministre et de la haute autorité de la défense nationale (sous entendu nous ne sommes pas une milice ni un état dans l’état mais des résistants libanais soumis à l’autorité de la légalité libanaise), ces soutiens affirment le droit du peuple libanais de se défendre et de défendre leur pays et leur honneur face aux agressions extérieures. Il en est de même pour les responsables politiques et l’adhésion du peuple libanais à nos actions.
Exceptés quelques personnalités locales qui n’ont aucun poids ni valeur cette adhésion massive à notre résistance a une signification politique et morale de la première importance qui coupe court aux tentatives de l’ennemi de diviser les libanais ou de salir leur résistance...
Or le peuple libanais a démonté, après notre opération de représailles à l’agression israélienne, qu’il a un atteint un degré de cohésion historique... une cohésion qui consolide et fortifie encore plus la résistance libanaise détruisant tout rêve et vaines espérances de l’ennemi de l’isoler ou de l’affaiblir .../...”.

“.../... j’avais annoncé dimanche quelques heures avant l’opération que nos représailles auront lieu au Liban en excluant les fermes de Cheba’a ( La zone Cheba’a est formée de plusieurs fermes très vastes dans u e zone où se rencontrent les frontières libanaises, syriennes et palestiniennes et occupée par Israël depuis la guerre de six jours de 1967 où la résistance avait pour habitude de mener ses opérations), mon annonce a intrigué tout le monde, comment au Liban en excluant Cheba’a ? Alors où précisément ?... les speculations, y compris les plus fourbes, sont allé bon train, certains ont interprété mes propos come une préparation du terrain politique pour liquider les traîtres pro-israéliens au Liban ! Nous n’en avons pas besoin d’employer la force contre ces quelques traîtres car nous les liquidons un peu plus tous les jours par nos positions et actions politiques les privant de tout échos et de la moindre popularité... sans oublier que les forces de l’ordre libanaises interpellent, si nécessaire, systématiquement les dangereux ou menaçants parmi eux ... »

« ... Notre opération de dimanche a démontré nos capacités de renseignement, nos capacités militaires et nos aptitudes technologiques, outre sa qualité d’exécution et sa précision ajoutées au courage de nos résistants, deux missiles à haute précision ont suffit pour atteindre notre objectif déterminé à l’avance, marquant le début de la seconde de phase dans notre confrontation avec l’ennemi israélien d’où le choix du lieu de notre opération, lieu situé au Liban comme je l’avais annoncé, mais ni au Liban d’après l’occupation 1967 ni au Liban d’après la libération de 2000 mais au Liban dans sa frontière d’avant 1948 (où 7 villages libanais sont occupés depuis, l’opération ayant eu lieu dans l’un d’eux devenu colonie talmudique) , alors que Netanyahu, comme ses prédécesseurs, n’a cessé de marteler que la frontière de 1948 est l’ultime ligne rouge à ne pas franchir par la résistance libanaise.
Nous annonçons donc à Netanyahu, qui a voulu changer les règles du combat de manière illicite via l’agression de ses drones dans une opération sournoise d’un nouvel ordre, que (il hausse la voix et le ton) IL N’Y A PLUS DE LIGNES ROUGES POUR NOUS EST QUE DÉSORMAIS NOUS DETERMINONS NOUS-MÊMES LES RÈGLES DU COMBAT ET QUE NOUS NOUS OCTROYONS LE DROIT ET LA LÉGITIMITÉ DE FRAPPER OÙ NOUS VOULONS QUAND NOUS VOULONS AVEC OU SANS AGRESSION ISRAÉLIENNE AU PRÉALABLE, RETENEZ CETTE DATE DU 1ER SEPTEMBRE 2019».

.../...

« L’agression israélienne qui a coûté la vie à deux de nos combattants en usant de drones kamikazes inaugure une nouvelle donne dans notre mode de représailles, depuis la libération du Sud-Liban en 2000, même après la guerre que nous avons gagné en 2006, les drones israéliens n’ont jamais cessé de violer l’espace aérien libanais et donc sa souveraineté accompagné par un silence et une inaction flagrante de la communauté internationale dont les ambassades à Beyrouth, depuis dimanche, sont en pleine ébullition bombardant les autorités libanaises d’appels téléphoniques et d’émissaires pour tenter de calmer le jeu. Dès lors et dès ce jour nous abattrons systématiquement tout drone israélien violant l’espace aérien libanais, que nous estimons potentiellement dangereux ou menaçant, quelques soient les conséquences (politiques et militaires), nous en avons désormais les moyens adéquats, y compris pour abattre ceux qui survolent notre pays à très haute altitude ce qui de plus en plus fréquents depuis quelques temps car notre DCA les dissuadaient déjà de voler à basse altitude. ... »

« ... Beaucoup parmi la population libanaise se plaignent des drones qui survolent leurs villages sans riposte de la résistance. Ce qu’il faudrait comprendre est que nos actions militaires s’inscrivent dans une stratégie à long terme où prime l’efficacité aussi bien sur le plan militaire que politique, sinon Israël enverraient tous les jours des dizaines de drones sans missions précises ni valeur militaire dans l’unique but d’épuiser vainement nos capacités de ripostes, nous ne tomberont pas dans ce piège... nous sommes maîtres de choisir le lieu, le timing, les moyens de chacune de nos actions militaires contrairement à l’ennemi ( dont les agressions sont en réalité une manière de se défendre, ce qu’il dira un peu plus loin dans son discours)....”

« Les soi-disant bombardement israélo end qui ont suivi notre opération n’étaient que leurres et écrans de fumée pour rassurer l’opinion publique israélienne car contrairement à ce qui a était dir’t ici et là il n’y a pas eu de réaction israélienne ».

“... à titre informatif les drones kamikazes israéliens étaient au nombre de deux, l’un d’eux a explosé (tuant deux combattants) et pas l’autre que nous avons capturé, nos experts sont entrain de l’analyser, il contenait 5,5 kg de C4 soigneusement dissimulés... en réalité, et c’est ce que nous supposons, les deux drones n’étaient pas vraiment des drones kamikazes. Les deux drones sont arrivés la nuit au dessus de la banlieue sud de Beyrouth (fief du Hezbollah dans la capitale) à très haute altitude puis s’approchaient de leurs cibles présumées en descendant tels des hélicoptères pour larguer leurs deux charges explosifs sur deux points précis puis repartir vers leur base alors qu’un troisième drone resté à haute altitude se chargeait de faire exploser les 11 kg de C4 incognito pour faire croire plus tard qu’il s’agissait d’un attentat terroriste où Israël serait exempt de toute responsabilité, c’est un complot avorté et complètement raté...”

“... mes chers compatriotes je reviendrai vers vous à chaque nouvelle donne ou événements important comme à mon habitude ... »

Lien d'inscription au site "l'occidentaliste":
http://www.hayansidaoui.net/user/register