Guerre et paix

Soumis par Hayan Sidaoui le dim 12/11/2017 - 19:56

Yasser Arafat forme avec Nayef Hawatmeh et Georges Habache le trio historique fondateur de l'OLP, organisation de résistance à l'injustice que subit le peuple palestinien mais aussi une organisation de paix ! Bien des guerriers se sont lancés dans des batailles dans l'unique but de gagner la paix. Arafat en est sûrement l'exemple le plus emblématique de l'Histoire récente.

La guerre pour la guerre n'était pas son apanage, pas plus que la paix pour la paix !

Le 22 septembre 1974, lors de son premier discours à l'Assemblée nationale des nations-unies, les israéliens l'ont boycotté et lui demandaient de quitter New York et de rentrer chez lui, il a répondu : "c'est exactement ce que je suis venu chercher ici".

Arafat trahi par les monarchies arabes, est expulsé de Beyrouth l'été 1982 quelques jours avant les massacres inhumains de Sabra et Chatila, commis conjointement par les forces libanaises et l'armée israélienne. Un journaliste français se trouvant avec lui sur le bateau qui l'emmenait à son ènieme exil vers Tunis lui a posé la question suivante : "Quelle est votre destination" ? Il répondit : "Je vogue vers mon Atlantide".

Huit ans plus tôt , toujours lors de son discours à l'ONU, il plaidait pour un Etat palestinien unifié démocratique et laïc (sous-entendu bienvenue aux juifs) avant de terminer son discours avec cette phrase qu'il prononça les mains levées : "Je porte avec la main droite un rameau d'olivier et avec la main gauche un fusil, ne laissez pas tomber le rameau d'olivier, ne laissez pas tomber le rameau d'olivier , ne laissez pas tomber le rameau d'olivier".

On connaît la suite, autant dire qu'on connaît la sauvagerie incommensurable de l'entité sioniste/talmudique.

Toutefois, la sauvagerie israélienne, qui a créé puis assassiné Oslo pourtant acceptée par tous les Arabes, n'a pas pour autant affaibli la résistance ni la quête de paix, mais bien au contraire, elle a rendu nos batailles menées plus efficaces et nous rapproche jour après jour de la victoire, car gagner cette guerre c'est gagner la paix.

Aujourd'hui est le 13 ème anniversaire de l'assassinat d'Arafat, pour le compte des Israéliens, par empoisonnement vraisemblablement par le traître Mohammad Dahlan son bras droit qui vit aujourd'hui à Dubaï.

Arafat est toujours vivant parmi son peuple, qui sans le moindre doute vaincra, alors que les traîtres seront éternellement prisonniers de leurs crimes puis engloutis dans les égouts de l'Histoire .