Errances sans regrets

Soumis par Hayan Sidaoui le mar 04/12/2018 - 22:33

Rubrique

« Que croyez-vous mon cher ami ?
Que les roses sont immortelles ?
Que l'amour est éternel et infini ?
Il fane et finit par perdre ses pétales

Vous me rappelez mes promesses
Tel un gamin croyant aux miracles
Découvrez-donc les lueurs enchanteresses
Qui élisent le mensonge comme oracle

Je vous plains l'adepte du beau
Dont les êtres en sont dépourvus
Vous voulez grimper tout la haut
Croyant échapper au saugrenu ? »

Mais oui ma belle et douce compagne
J'y crois et cela me convient
Je ne convoite ni la lune ni le bagne
Les songes me portent fort bien

Comment ignorer la beauté
Fusse-t-elle fuyante et éphémère
N'est-ce pas l'esprit libéré
Qui préfère le rêve aux chimères ?

Que feraient les hirondelles sans ailes ?
Et les branches des arbres sans feuilles ?
J'aime voler, vibrer et danser avec elles
Je vis avec les saisons et les deuils

« Je ne crois pas à votre chant
Ni à votre espérance vaine
Je ne crois qu'à l'argent
Et je vomis votre peine

Allez-vous vivre d'amour ?
Vous nourrir de tendresse ?
Puis mourir tel un troubadour
Au cœur boitant sans cesse ? »

Je suis tel l'épi de blé
Que le vent malmène
Heureux de croire aux fées
Et au souvenir qui au loin m'emmène

Je crois aux couleurs joyeuses
Aux printemps qui reviennent
Aux belles âmes insoucieuses
Se moquant des aventures incertaines

La beauté n'est point à voir
Ce n'est qu'une simple sensation
Je l'ai bien connue avant l’au revoir
Que vous croyiez être ma pendaison

Mes voyages sont merveilles
Vos petits pas ne sont que leurres
Vous allez vivre longtemps et vieille
J'aurais peu vécu mais mieux à chaque heure