Dieu, l’or et le sang

Soumis par Hayan Sidaoui le dim 27/10/2019 - 22:33

Rubrique

J’ai emprunté le titre à un livre de Jean Lartéguy, historien nous dit-on, paru en 1979 tout juste après la révolution de Khomeini et l’invasion du Liban par l’armée israelienne, évoquant tousles sujets chauds de l’époque au Proche-Orient ! Co-édité par Paris-Match et les Presses de la cité qui à l’époque ont présenté le livre avec cette phrase : « .../... c’est un périple de l’autre côté du miroir, là où se cache la vérité de l’Histoire ». Le miroir de cet historien doit être un miroir sans tain qui des deux côtés ne reflète que la même image: celle de l’Histoire pervertie !

C’est le même miroir qu’utilisent encore de nos jours tousces observateurs et analystes occidentaux quand il s’agit du monde arabe, y compris les « rebelles modérés de l’information », qui depuis 71 ans n’ont toujours pas trouvé où se situe le vrai mal de cette région du monde, à savoir la fondation par des juifs occidentaux venus de toute l’Europe, de la colonie sioniste au cœur du monde arabe ! Pire, en plus d’ignorer ce mal en cherchant le problème ailleurs, ce sont les victimes eux-mêmes qui sont mis en cause, ils trouvent toujours une pirouette pour légitimer l’existence de cette colonie à caractère théologique et sectaire oubliant leur propre refrain laïc et humaniste !

Dieu, l’or et le sang, un beau titre qui m’avait alléché à l’époque, je me suis empressé de le lire et je n’y ai y trouvé que l’or et le sang et une certaine idée de Dieu alors qu’en réalité, ce Dieu en question loin de sa symbolique véritable, ne fait que parrainer les chercheurs d’or laissant derrière eux des coulées intarissables de sang, des coulées bien invisibles “de l’autre côté du miroir des historiens occidentaux” et de manière générale dans le monde occidental auto-proclamé libre et gardien de la morale sur la planète Terre !

C’est tout l’Occident qui est résumé en ce titre, c’est toute la démagogie partisane du mal qui s’y exprime tout en se donnant l’air d’être l’apôtre de la justice et de l’humanisme !
Depuis, les choses changent, ont changé dans un monde arabe si souvent meurtri dans le sens où les populations du Proche-Orient ont gagné en maturité et, à force de malheurs, se sont constitués une immunité coriace face aux démagogues et propagandistes de tous bords et de tous styles; la « supériorité » occidentale auto-proclamée n’impressionne plus, il en est de même pour les discours fourbes et venimeux désormais vite décelés !

Je l’avais répété à maintes reprises, le monde a basculé à la libération d’Alep, beaucoup ont oublié cette bataille épique, la plus impressionnante depuis celle de Stalingrad, d’une violence inouïe quasiment jamais vue ailleurs, beaucoup ont aussi oublié comment l’Occident tout entier a vécu cette victoire de l’AAS et du Hezbollah, une victoire qui a démasqué bien des visages où tout le gratin du monde dit libre a frôlé la dépression nerveuse jusqu’à tomber dans un ridicule sans précédent dans les annales de l’Histoire contemporaine !
Comment peut-on oublier en si peu de temps les projets de résolutions à l’ONU présentés par les USA, la France et tous les pays de l’OTAN pour sauver DAESH et Al-Nosra à Alep! Comment oublier les lamentations des médias, des députés, des ministres, des présidents ...?

Après la libération d’Alep, que j’avais qualifié le jour même de décisive pour la suite et pour l’avenir du Proche-Orient et qui aura inéluctablement des répercussions géopolitiques et géo-économiques sur le monde entier, l’Occident sionisé et son protégé Israël ont usé de tous les artifices, de toutes les combinaisons « magiques » imaginables et possibles pour camoufler ce revers historique, cherchant à remplacer le terrorisme qu’ils avaient patiemment et consciemment produit, tantôt par une hypothétique cause kurde, tantôt en s’en prenant à l’Iran, tantôt en faisant courir des rumeurs tel que le mystérieux « grand deal » et j’en passe et des meilleurs !
Tous ces plans ont magistralement échoué, il ne restait plus à ces criminels défaits qu’une ultime carte : un « printemps » libanais !

LE FIL DU RASOIR

Je fais partie de ceux qui croient que le mouvement de contestation qui perdure depuis onze jours au Liban est réellement spontané et les causes en sont aussi anciennes que nombreuses, ce qui le rend parfaitement légitime !
Autant il a été inconditionnellement soutenu le premier jour et par le président Aoun et par le chef de la résistance Nasrallah, autant ils ont été les premiers à remarquer qu’il était en passe d’être récupéré par le sionisme, notre ennemi juré et à jamais, dans l’objectif de semer le chaos au pays qui a donné la glorieuse résistance que nous connaissons.

En effet, quelle aubaine pour les perdants de la guerre en Syrie ! Ils ont, sans perdre du temps, vite mobilisé leurs ambassades avec la bénédiction israélienne pour réveiller les traîtres du Liban, les visibles comme les dormants !
J’avais dit dans un précédent article que séparer la défaite israélo-otanusienne en Syrie des événements au Liban serait une lourde erreur, d’ailleurs, séparer tout court le Liban de la Syrie est une erreur en soit.

Deux discours tour à tour où les deux valeurs sûres du Liban, Aoun et Nasrallah, ont prononcé deux discours tranchants et historiques, celui de Nasrallah étant bien plus déterminant car contrairement au président, le président de tous les libanais naturellement, Nasrallah n’est pas tenu par des considérations constitutionnelles qui limitent la marge de manœuvre de son allié, en l’occurrence le président Aoun.
L’extrait le plus significatif du discours télévisé du président Aoun le jeudi 24 octobre, un discours constitutionnellement acceptable, mesuré mais intransigeant avec les corrompus : « .../... les événements prouvent que le peuple libanais [malgré tout ce qu’il a traversé] est un peuple vivant et que le Liban est un pays de liberté, deux évidences que le système politique confessionnel entâche et qui est entretenu par une classe politique jusqu’à amener le pays au bord du précipice ... nous devons à tout prix abolir le système confessionnel qui régit le pays depuis sa naissance ... laissons la justice s’occuper des corrompus et des traîtres et je me porte garant du bon fonctionnement de l’appareil judiciaire. monrôle est de le protéger mais je ne peux juger à sa place ... Je comprends parfaitement votre ressentiment par rapport aux différentes taxes imposées car elles ressemblent à un racket organisé par les mêmes corrompus de la classe politique... vous voulez que l’argent volé soit rendu ? Bien évidement que cet argent doit être rendu et cela est ma demande première depuis toujours, toute personne qui a volé de l’argent public doit être jugée et elle le sera et j’appelle à ce que chaque confession ne s’évertue pas à prendre la défense de ses voleurs car un voleur n’a pas de religion et ne la représente sûrement pas ! Le politique doit légiférer et non pas juger c’est la justice seule qui doit juger et j’ai entière confiance en nos juges de grande qualité... c’est grâce à vous et à votre révolte que ce processus s’accélère enfin mais n’oubliez pas que cela doit passer par la légalité... J’annonce donc quatre mesures concernant la corruption qui prendront effet dans l’immédiat, la première, je remets à l’ordre du jour le projet de loi que j’avais dès 2013 déposé comme député qui consiste à mettre sur pied un tribunal spécial pour juger les voleurs de l’argent public, la deuxième, rendre à l’État sans délai l’argent pris dans les caisses, la troisième, la levée du secret bancaire pour tous les ministres, tous les députés et tous les hauts fonctionnaires, la quatrième, la levée de toute immunité pour toutes les catégories pré-citées... Chers compatriotes je comprends votre cri du cœur et votre douleur, les rues et les places sont les vôtres, je suis avec vous et je me bats pour vous, toutefois la rue ne peut changer les choses, tout doit passer par les lois ... il sera de votre droit de réinvestir les rues si vous estimerez que la mise en œuvre de ces mesures annoncées tarde à venir... allez voir vos députés et incitez les à voter ces projets de loi... »

C’est 24 heures plus tard que Nasrallah prononce à son tour un discours télévisé qui a sonné comme un écho à celui du président tout en se montrant plus tranchant car étant sans aucune obligation d’ordre constitutionnelle, Il s’est montré plus précis et plus prolixe dans ses accusations. A chacun de ses discours on se dit que le dernier est historique or, celui du vendredi 25 octobre l’est encore plus et à plus d’un titre, non seulement il s’en prend ouvertement aux corrompus et aux traîtres, alors que lors de son précédent discours il s’était montré plus en retrait pour éviter de mettre de l’huile sur le feu, mais aussi il accuse clairement les ambassades occidentales et leurs services secrets ainsi que leurs protégés libanais tout en affirmant que rien mais absolument rien n’est en mesure de venir à bout du Hezbollah et de son projet politico-militaire à l’encontre d’Israël.

Je vous retranscris des larges extraits du discours de Sayyed Hassan Nasrallah :
« Notre pays passe dans une phase plus que délicate ce qui nécessite de notre part le calme, la mesure et de la précision dans l’emploi des mots.../... je rappelle la position claire et sans ambiguïté du Hezbollah dès le début des manifestations, j’avais dit et affirmé dès le troisième jour que ces manifestations sont spontanées, sincères et courageuses et expriment la douleur des gens et leurs inquiétudes. Ce que vous faites (les manifestants) est très positif et à pour l’instant des répercussions tout aussi positives. J’avais aussi annoncé ce jour là que le Hezbollah en tant que parti ne peut et ne pourra pas participer directement aux manifestations pour ne pas donner l’impression que ce n’est qu’une révolte de la base du parti alors que les problèmes énoncés par les manifestants concernent toutes les confessions et toutes les régions, de même notre participation officielle aurait donné à cette révolte un caractère politique et géopolitique alors qu’il s’agit de revendications purement sociales et économiques.../... contrairement à ce qu’ont annoncé les médias occidentaux et ceux des monarchies du Golfe nous ne sommes pas contre les manifestants mais nous les soutenons.../... j’ai recommandé aux manifestants de ne pas se mélanger aux partis politiques y compris le mien car les revendications sont celles du peuple, de tout le peuple... »
« ... tout d’abord je vais aborder les faits positifs des manifestations bizarrement ignorés par quelques uns qui prétendent être les leaders des manifestants. Tout ce qui a été positif dans les premiers jours doit servir de base pour construire et cela relève de la responsabilité collective de tous.

Les points positifs :

1- les manifestants ont obtenu du gouvernement d’exclure du nouveau budget tout impôt ou taxe, y compris la TVA, ce qui est une première, et en plus avec un déficit proche de zéro ce qui constitue aussi une première. Ceci n’étant pas un petit progrès mais un progrès d’une première importance grâce à votre mouvement.
2- vous avez remis à l’ordre du jour les projets de loi anti-corruption ce qui est aussi un acquis de première importance, certains la jugent encore insuffisante mais ce n’est qu’un premier pas, une première étape, vers des projets de réformes encore plus importants alors que les prétendus chefs des manifestants, leurs médias et les analystes qui se prennent un peu trop au sérieux ont cherché à ridiculiser ces mesures pourtant inespérées encore la veille des manifestations. De toute l’Histoire du Liban jamais il y a eu une telle avancée sociale et économique et cela dès le premier jour et en un seul conseil de ministre et de surcroît avec un planning de mises en œuvre chronologiquement clair et précis. Alors dites moi pourquoi vos prétendus chefs minimisent et ridiculisent ces avancées majeures obtenues grâce à votre propre mouvement ? Cela m’incite à douter des vraies intentions de certains ... (voir les quatre mesures annoncées dans le discours du président de la république).
Je vais m’exprimer au nom du Hezbollah : cette feuille de route ainsi établie par le pouvoir exécutif n’est pas une promesse et ne restera pas de l’encre sur du papier, notre parti s’en porte garant.
3- À ceux qui croyaient que tout est permis, les manifestants leurs ont opposé leur maturité et leur clairvoyance ce qui a coupé l’herbe sous les pieds des corrompus déguisés en leaders de la révolte.
4- Le peuple libanais a retrouvé sa confiance en lui-même malgré le système politico-confessionnel qui incite à la division et à clamé ses revendications à l’unisson indépendamment de tout courant politique ou appartenance religieuse.
5- Si on met de côté les insultes, dont certaines sont spontanées mais d’autres bien ciblées pour inciter à la confrontation entre manifestants, nos services de renseignements ont vite repéré quels partis politiques encouragent ces incitateurs à la division, le peuple s’est donc exprimé en toute liberté sans aucune répression de la part des forces de l’ordre, ses revendications ont été entendues, les vraies revendications, pas celles de la classe politique, mais celles des démunis, des parents en difficultés, des étudiants ... le tout sans peur, sans être menacés et il est de notre devoir de leur être fidèles et fidèles à leurs revendications. »

Ensuite il en arrive à évoquer avec clarté qui sont les vrais et les faux manifestants. Voila un résumé de la suite du discours:
Tout d’abord il insiste sur le fait que les manifestations spontanées par une population excédée ne sont pas le produit d’un complot, mais dès le 2ème ou 3 ème jour, une fois la surprise des corrompus et des traîtres passée face à l’ampleur du mouvement et de ses revendications « dangereuses » puisqu’ils ont de récupérer le mouvement mais celui-ci étant irrécupérable car apolitique, ils ont essayé par la suite, appuyés par les ambassades occidentales, la CIA et le MOSSAD, d’en profiter pour allumer le feu dans le but de semer le chaos dans un premier temps puis dans un second temps de viser le Hezbollah pour l’affaiblir et le faire apparaître comme un partisan d’une partie des libanais contre une autre ! « Ce ne sont pas des suppositions ni des analyses, ce sont des vraies informations récoltées grâce à nos réseaux de renseignements. Ils voulaient faire glisser le Hezbollah dans une guerre civile dans le but de le dIscréditer et de l’affaiblir, or je vous confirme ceci, nous sommes de loin les plus forts au Liban, ce n’est pas une menace mais une réalité, et aucun des fauteurs de troubles, aucun État ni service secret étranger n’est pas en mesure de menacer le Hezbollah ni d’en avoir les moyens, malgré la campagne menée contre nous dans les médias occidentaux et israéliens. Ce n’est pas le Hezbollah lui même qui est menacé mais le Liban comme État, je vous mets en garde, surtout ceux qui tendent l’oreille aux corrompus et aux traîtres, que nous connaissons un par un, ce qui est important ce n’est pas ce qu’ils disent mais ce qu’ils font dans les coulisses et à votre insu ».
Puis il rajoute « vous avez accompli votre devoir et fait avancer les choses, laissez le gouvernement et le parlement accomplir la mission que vous leur avez confiée, je vous demande de quitter les rues et de rentrer chez vous sachant que vous êtes libres de réinvestir rues et places à tout moment si les choses n’avancent pas dans la bonne direction. »

Pour finir il adresse une mise en garde à peine voilée à Nabih Berri sans le nommer, président du parlement et chef de la milice chiite Amal dont certains de ses miliciens ont tiré sur la foule à Tyr au premier soir des manifestations, une mise en garde en expliquant, Berri ayant nommé sournoisement Al-Hussein premier martyr chiite à Karbala en Irak en exemple, que le martyr ce n’est ce que vous insinuez ni la manière dont vous exploitez cet épisode de notre Histoire, le martyr c’est mourir pour la bonne et la juste cause .... »
Il est clair que suite à leurs deux discours Aoun et Nasrallah se placent nettement et sans aucune ambiguïté du côté des manifestants en leur promettant de veiller à ce que leurs revendications, déjà entendues, puisse être exhaussées par des dispositions rapides de l’exécutif. IL est tout aussi clair que Aoun et Nasrallah par leur clairvoyance, leur intelligence, leur bonne foi et surtout leur force, ont déjoué que cette révolte puisse devenir la mèche qui allumera le chaos au Liban comme l’espérait les Occidentaux et les Israéliens ! 

Il y a toujours danger car un criminel désespéré est toujours capable du pire mais j’ai confiance en les véritables leaders du peuple libanais, Aoun et Nasrallah. J’ai aussi confiance en l’écrasante majorité du peuple libanais (les dizaines de vidéos personnelles rapportées des lieux des manifestations sont éloquentes quand à leur maturité politique sans faille), comme j’ai entière confiance que l’armée et les forces de l’ordre sont tenues de la meilleure des manières, d’ailleurs leurs seules interventions n’ont eu lieu que pour protéger les manifestants pris à partie par des éléments des FL, PS, Amal et assimilés.

Ce Liban qui renaît grâce à sa résistance et grâce à son peule est toujours sur le fil du rasoir, seul le peuple libanais est en mesure de le sauver définitivement ou de le faire sombrer, d’où la nécessité que les manifestants écoutent leur président et le chef de leur résistance héroïque, dans les deux cas la résistance restera la résistance avec comme objectif premier la libération de la Palestine.

Sans doute que les événements au Liban sont inévitablement intimement liés à la guerre en Syrie, l’OTAN et Israël ayant perdu la carte kurde après la défaite de DAESH et maintenant que la Turquie est prise au piège au nord de la Syrie, ne leur restait qu’une carte à jouer : le chaos au Liban étant l’antre de la résistance et potentiel danger immédiat pour Israël, Israël qui ne peut plus se promener au Liban comme elle désire, comme c’était le cas avant, verrait bien sa sécurité augmentée en affaiblissant le Hezbollah plus fort que jamais, n’oublions pas aussi le rôle majeur que le Hezbollah a joué et joue encore en Syrie et son alliance très efficace avec les forces populaires irakiennes et avec les yéménites.
Finalement les trois personnages sur la photo de couverture de cet article sont emblématiques, de gauche à droite, de Dieu tel qu’il devrait être perçu et compris, de l’or sale et du sang gratuit des innocents !

Précédent article sur le même sujet :
http://www.hayansidaoui.net/%C3%A9cho-du-c%C3%A9der

* lien d’inscription au site de “l’Occidentaliste”:
http://www.hayansidaoui.net/user/register