Rappel pour les amnésiques heureux

Soumis par Hayan Sidaoui le mar 26/09/2017 - 20:33

C'est de pire en pire, le "fils" au pouvoir actuellement est bien pire que le "père" et pourtant j'entends des "gueulades", des protestations, des sarcasmes mais je ne vois aucune action et c'est logique. Si un état est à la dérive c'est que le peuple l'est aussi.
Sans fondation pas de bâtisse solide.
Au Levant on ne s'en plaint pas, bien au contraire.

« Un grand bravo au peuple français pour l‘année "électorale" qui vient de s’écouler.
On en a vu de toutes les couleurs, des vertes et des pas mûres, du suspense digne des épisodes les plus chauds de la série Dallas, des rebondissements à couper le souffle, qui se sont succédé à un rythme effréné, les télés ont battu tous les records d’audimat, les publicitaires ont gagné le gros lot, avec pas très loin derrière, les brasseries et les pizzerias, les imprimeries et les afficheurs…

Jamais le coq gaulois n’a chanté aussi haut et fort mais aussi jamais les insultes n'ont autant fusé…

Quel beau spectacle d’un peuple hautement civilisé et surtout autoproclamé supérieur et intelligent, nous autres étrangers ou rapportés n’étant pas de souche, nous avons été émerveillés par tant de richesse d’esprit, de délicatesse et surtout de clairvoyance. Nous admirons votre détermination, ne reculant devant rien surtout pas devant le ridicule…

Bravo pour le devoir accompli, pour la généreuse soumission des uns et le souverainisme obtus des autres, bravo aux révolutionnaires qui n’ont de rouge que le pinard et la rageuse haine des autres, bravo aux racoleurs de tous bords mais aussi aux racolés bien dociles dans l’intérêt de la république…

Bravo de tant d’efforts consentis pour montrer au monde que vous êtes une vraie démocratie ! Vous avez hurlé pour un tel ou un tel, vous avez haï pour un tel ou un tel, vous vous êtes tatoué l’âme pour un tel ou un tel, pendant que vos héros sont allés à trois reprises à l’ONU pour tenter de sauver les terroristes, ceux-là mêmes qui ont abattu vos enfants au bataclan ou à Nice, ceux-là mêmes que vous avez plébiscités.

Après l’effort le réconfort, après une année où on a tout vu sauf des élections, vous allez pouvoir vous reposer pendant un an avec le sentiment du devoir accompli et puis, et puis, comme à chaque mandat, viendra le temps des pleurs, des lamentations, des jérémiades qui vont se résumer à l’une de vos expressions favorites «ce n’est pas notre faute mais celle de nos élus» !

Oui, bravo du fond cœur pour avoir fait encore pire qu’en 2012 mais peut-être mieux qu’en 2022.

Mais qu’allez-vous chercher dans mes propos ? De l’ironie ? Mais pas du tout mes amis, bien au contraire, des encouragements car ce que fait à répétition un peuple comme le vôtre ne fait que distinguer les «pas de souche» que nous sommes, les bougnoules et bamboulas.

Oui c’est ça, mille fois bravo. »

Publié sur mon compte FB le 19 juin 2017