les nouvelles du front

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 24/08/2017 - 19:51

Les jours continuent et se ressemblent au Levant, en Syrie comme au Liban et en Irak où les combattants de la dignité et de la liberté enchaînent les victoires en écrasant sur leurs passages des centaines de terroristes de l’OTAN sous les enseignes de DAESH et d’Al-Nosra.

Avant hier une deuxième poche terroriste fut encerclée au nord-est de la province de Homos suite à la libération de la petite ville stratégique de Taybé par les troupes l’AAS et ses alliés qui sont remontés d’Al-Sukhna libérée la semaine dernière et par la même occasion leur jonction avec les brigades descendant du sud de la province de Rakka coupant ainsi toute possibilité de ravitaillement aux terroristes otanusiens par l’ouest et le sud de la province de Deir Ezzor.
Ce matin une tentative d’offensive des terroristes pour casser l’étau des levantins a totalement échoué ce qui a permis à l’AAS et ses alliés de mener une contre attaque réduisant la poche encerclée à moins de 2000 km2 dans une région semi-désertique.

L’AAS annonce avoir tué plus de 600 terroristes lors des derniers 24h et avoir libéré plus de 3500 km2 en moins d’une semaine au nord-est de la province de Homos dans une zone coincée entre Palmyre, Al-Sukhna et Deir Ezzor..

Le ministère de la défense russe annonce que l’AAS et le Hezbollah ont libéré lors des quatre derniers mois plus de 60 000 km2 sur les 90 000 km2 du grand est syrien semi-désertique (Badiya) qui s’étend de la Jordanie jusqu’à la turquie le long de la frontière irakienne soit la moitié de la superficie totale de la Syrie. Seuls 15 000 km2 de la Badina sont encore détenus par l’OTAN, ses terroristes et ses valets kurdes du PDK.

Les opérations de nettoyage des sommets nord-est de l’Anti-Liban dont la crête fait office de frontière entre le Liban et la Syrie entrent dans leur cinquième jour.

Sur les 150 km2 occupés par les terroristes à cheval entre le Liban et la Syrie plus 40 km2 ont été libérés côté syrien et plus de 30 km2 côté libanais suite à des combats violents parfois à plus de 2400 mètres d’altitude dans une région très escarpée, difficile d’accès et inhabitée.
Plus de 300 terroristes ont été tués ou blessés et plus de 200 autres se sont rendus soit à l’AAS soit à l’armée libanaise soit au Hezbollah qui mènent conjointement ces opérations.
Le nettoyage total de cette zone frontalière est prévu pour les prochaines 24-48h.

En Irak, la dernière ville encore tenue par le terrorisme international de l’Occident, après la libération de leur ex-fief de Mossoul, est sur le point d’être libérée, hier les forces irakiennes sont entrées en force dans la ville de Tal Aafar libérant jusqu’à cet instant presque la moitié de la vile (voir photo, en vert les forces irakiennes et en noir Daesh).