Les chemins de l'alliance sacrée

Soumis par Hayan Sidaoui le jeu 24/08/2017 - 09:59

La bataille du grand Est syrien semi-désertique est la bataille la plus importante après celle d’Alep libérée il y a 7 mois et cela pour trois raisons géopolitiques majeures.
Tout d’abord, les deux zones situées entre Palmyre et Deir Ezzor, et entre Deir Ezzor et Rakka, contiennent les 2/3 des réserves de pétrole syrien, ainsi que la moitié des champs gaziers. Leur libération permettra à la Syrie de retrouver la totalité de ses richesses naturelles et par la même occasion d'appauvrir le trésor de guerre otanusien qui se sert de ces mêmes richesses pour alimenter sa guerre criminelle et coloniale au Levant.
Une moitié de ces gisements a déjà été libérée par l’AAS lors des deux derniers mois. La libération totale rendra inutile la présence des soldats américains dans cette région.
Ensuite, le désencerclement de la ville de Deir Ezzor permettra de rendre fluide l’axe routier Téhéran - Baghdad - Damas - Beyrouth. Cela facilitera l’approvisionnement en armes et munitions de la résistance au Sud-Liban, consolidant l’alliance entre ces quatre pays et fragilisant encore plus l’entité israélienne. Les médias s’inquiètent déjà de la libération inévitable de toute la zone autour de la ville.
Enfin, tout observateur de la scène géopolitique proche orientale et tout expert militaire savent pertinemment que l’accomplissement de l’axe pré-cité, n’est autre que le chemin qui mène à Jérusalem.
En réalité la libération inéluctable de la ville trois fois sacrée passe par deux chemins : l’axe routier Téhéran - Beyrouth à caractère purement logistique et militaire, et la chute de la monarchie saoudienne, principale trésorière des guerres coloniales de l’Occident au Proche Orient.
Comme Nasrallah l’a affirmé hier dans son discours annuel à l’occasion de « la journée de Jérusalem » : « … ils pensaient nous affaiblir voire nous démolir, mais c’est désormais au-dessus de leurs moyens …/… il n’y aura aucune négociation possible avec l’occupant et les événements sur le terrain donnent raison à notre détermination … »

Publié sur mon compte FB le 24 juin 2017