Àme qui rit

Soumis par Hayan Sidaoui le ven 04/05/2018 - 16:14

Rubrique

Il y a peu de temps, une éternité
J'ai aimé ta posture de soumise
Il y a si peu de temps mon aimée
J'ai été emporté par la surprise

Mes mains épousant tes fesses
Mes regards se collant à tes seins
Ton vin sublime les délicatesses
Que m'offrent ton coup de rein

Nul autre ne pourrait voir ni saisir
Ce que mon cœur te dédie
Nul autre n'aura l'extrême désir
De mourir auprès de ton âme qui rit